Burkina-Presse-Revue

Burkina : Lutte contre le terrorisme, justice et coopération, à la une des quotidiens

Ouagadougou, 2 déc. 2021 (AIB)- Les journaux burkinabè de ce jeudi évoquent le procès de Thomas Sankara, ainsi que des sujets liés à la coopération et à la lutte contre le terrorisme.

«Opération conjointe Koundanlgou contre le terrorisme: de la nécessité de maintenir le cap de l’offensive», titre le journal privé, Le Pays.

Le quotidien rappelle que l’opération conjointe Koundanlgou IV qui a mobilisé du 21 au 27 novembre2021, les armées du Burkina Faso, du Togo, du Ghana et de la Côte d’Ivoire, à leurs frontières communes, a abouti à la destruction de cinq bases de terroristes et de matériels de guerre.

Le journal salue « cette coopération militaire qui a permis de parvenir à des résultats probants qui vont dans l’intérêt de tous », car, poursuit-il, « aucun pays, aujourd’hui, ne peut se targuer d’être à l’abri du terrorisme ».

Ainsi, Le Pays souhaite que ces genres d’opération se multiplient à intervalles réguliers, de sorte à ne pas donner de répit aux terroristes qui profitent de la porosité des frontières pour semer la terreur.

De son côté, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, dans sa rubrique ‘’Autant le dire’’, affiche que « c’est comme ça qu’il faut combattre les terroristes ! ».

Pour le journal, cette opération conjointe et les résultats auxquels elle a abouti est la preuve palpable que la lutte contre le terrorisme ne peut être gagnée par un pays, pris individuellement, mais plutôt, « en mutualisant les efforts, et les stratégies ».

Les quotidiens évoquent le procès de l’assassinat de Thomas Sankara avec la comparution de témoins, dont Gabriel Tamini, à la barre, hier mercredi 1er décembre 2021.

A ce propos, le quotidien national Sidwaya titre : «Procès Thomas Sankara : le témoin Gabriel Tamini échappe à un mandat d’arrêt ».

 

Sur la même lancée, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, arbore : «Procès Thomas Sankara : le témoin Gabriel Tamini à deux doigts d’être arrêté ».

Pour sa part, Le Pays croit savoir que le témoin « Gabriel Tamini échappe de peu à un mandat de dépôt pour ‘’faux témoignage’’ ».

C’est à juste titre que le journal bobolais, L’Express du Faso, laisse lire : «Procès Thomas assassinat de Sankara : Gabriel Tamini a failli passer de témoin à accusé », là où Aujourd’hui au Faso mentionne : « +Gabi+ souvé in extremis de faux témoignage ».

« Réouverture des frontières terrestres et ferroviaires du Burkina, la délivrance, en attendant Abidjan», titre le quotidien national, Sidwaya, sous un autre registre.

Le Burkina Faso a rouvert, ce mercredi 1er décembre 2021, ses frontières terrestres et ferroviaires avec des pays voisins, après 20 mois de fermeture, du fait de la Covid-19, informe le média.

Le journal a fait le constat de soulagement pour certains transporteurs et la reprise des services et d’activités de commerces à Yendéré dans la région des Cascades, ville frontalière avec la Cote d’Ivoire.

Sur le même sujet, L’Express du Faso avertit : « réouverture des frontières : attention au variant !».

Selon le journal, l’apparition du nouvel variant du Covid-19, Omicron, recommande plus encore de prudence, car très contagieux et sa propagation rapide inquiète le monde scientifique.

Le Pays et L’Express du Faso, font cas de la 8e conférence ministérielle du forum sur la coopération sino-africaine tenue les 29 et 30 novembre dernier à Dakar au Sénégal.

Cette conférence a eu pour mission principale d’évaluer la mise en œuvre du suivi du sommet du Beijing 2018et le bilan de la coopération sino-africaine dans la lutte contre la Covid-19 et aussi définir les orientations de ladite coopération pour trois années à venir, selon le journal Le Pays.

Agence d’information du Burkina

KR/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here