Burkina-Presse-Revue

Burkina : Opération Koudanlgou IV, politique et faits de société, à la une des quotidiens

Ouagadougou, 1er déc. 2021 (AIB)-Les journaux de ce mercredi évoquent le bilan de l’opération Koudanlgou IV menée dans quatre pays, la remise du rapport sur le drame à Inata au président du Faso, le PNDES et des faits de société.

« Attaque d’Inata : le rapport d’enquête remis au chef de l’Etat », titre le quotidien national, Sidwaya.

Le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Aimé Barthélémy Simporé a remis hier mardi au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le rapport de l’enquête administrative diligenté à la suite du Drame d’Inata, dit le journal.

Le rapport à été produit par la direction générale de l’inspection des Forces armées nationales, note le journal.

Le doyen des quotidiens burkinabè, L’Oservateur Paalga arbore « Remise de rapport du drame d’Inata : Vade-mecum pour le chef suprême des armées ».

Le quotidien informe que le contenu dudit rapport n’a pas été dévoilé, car frappé du sceau de la confidentialité.

Pour sa part, L’Express du Faso, rappelle que ce rapport est consécutif à l’attaque d’Inata qui a fait 57 morts dont 53 gendarmes le dimanche 14 novembre dernier.

Il informe d’ailleurs que le président du Faso avait prévenu que les mis en cause dans le rapport seront sanctionnés.

Le chef de l’État avait aussi assuré qu’il en sera désormais ainsi, dans l’intérêt supérieur de la Nation et pour le succès de la lutte contre le terrorisme, relève le journal.

Dans un autre registre, Sidwaya affiche « opération Koudanlgou IV Zone 2 : une trentaine de terroristes neutralisés ».

Selon le quotidien, l’information a été donnée par le ministre de la Sécurité, Maxime Koné, hier mardi, au cours d’une conférence de presse sur le bilan de l’opération Koudanlgou IV zone 2.

L’opération a été menée conjointement entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo, précise le journal.

De leur côté, les quotidiens privés, L’Observateur Paalga, L’Express du Faso et Le Pays titrent: « 5 bases terroristes détruites, 300 suspects arrêtés ».

Sur un autre sujet, Le Pays affiche « lutte contre le terrorisme au Burkina : le ministre de la Défense remonte le moral des pandores ».

Le quotidien indique que le ministre de la Défense, Aimé Barthélémy Simporé, accompagné du Chef d’Etat-major général des armées, Gilbert Ouédraogo, a rendu visite à la gendarmerie nationale au camp Paspanga de Ouagadougou hier mardi.

Cette visite, selon le journal, a permis au responsable de la Défense nationale, de s’imprégner de l’état d’esprit des pandores et de leur apporter un message d’encouragement.

Pour sa part, L’Observateur Paalga titre « le ministre de la Défense à la gendarmerie : salut militaire du général Simporé ».

Le journal rapporte que le général Simporé est allé exprimer sa compassion aux pandores durement éprouvés ces derniers temps dans la lutte contre le terrorisme.

Le journal dit qu’il les a également invités à « maintenir haut la flamme patriotique et leur posture républicaine ».

Sous un autre registre, le quotidien de tous les Burkinabè, Sidwaya, fait cas du report de la conférence internationale sur le PNDES II dû au nouveau variant du coronavirus.

Il indique que le gouvernement burkinabè a animé une conférence de presse, hier mardi, à Ouagadougou, pour donner les raison du report de la conférence internationale des partenaires du Burkina pour le financement additionnel du deuxième PNDES.

Une conférence initialement prévue pour les 2 et 3 décembre prochain à Bruxelles, en Belgique.

Ce report n’est pas lié à un problème de participation ou de mobilisation mais à cause de ce nouveau variant du Covid 19, le virus omicron, qui a entrainé la fermeture des frontières en Europe, rapporte L’Observateur Paalga.

« Ce report peut-être mis à profit pour continuer les échanges avec nos partenaires », titre Le Pays, rapportant les propos du ministre en charge des Finances, Lassané Kaboré.

Selon le quotidien, le ministre estime que ce report n’aura pas véritablement d’impact sur la mobilisation des financements.

Il informe d’ailleurs que ladite conférence se tiendra dans le courant du 1er trimestre de 2022.

Les journaux Le Pays et L’Express du Faso évoquent aussi la promotion des jeunes officiers aux postes de responsabilités de la gendarmerie nationale.

Agence d’information du Burkina

KR/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here