Burkina-Politique-Fête nationale-Report

Burkina : La commémoration de la fête nationale à Ziniaré reportée en 2022

Ouagadougou, 2021 (AIB)- Le gouvernement burkinabè a reporté jeudi,  en décembre 2022, la commémoration de la fête de la souveraineté nationale (11-Décembre) 2021, prévue à Ziniaré, pour faire face  à la dégradation de la situation sécuritaire ces derniers temps au Burkina Faso.

« Depuis le Conseil des ministres (17 novembre 2021),  les situations de deuils successifs subis par notre nation, par nos Forces de défense et de sécurité (FDS) entrainaient une situation de désolation assez perceptible de douleur et de choc au niveau de la population », a déclaré le ministre  de la Communication, Ousséni Tamboura.

Le ministre Tamboura, par ailleurs, porte-parole du gouvernement s’exprimait  jeudi à Ouagadougou, à l’issue de la traditionnelle rencontre du Conseil des ministres.

Il  a signalé que la célébration du 11 Decembre, prévue  à Ziniaré dans la région du Plateau central a été reportée au mois de décembre 2022.

A l’en croire, ce report s’explique  par  la dégradation de la situation sécuritaire ces derniers temps dans le pays avec les  attaques terroristes.

Le 14 novembre dernier à Inata, dans la région du Sahel, 53 personnes  dont 49 gendarmes et quatre civils ont péri dans une attaque terroriste  et hier mercredi, trois militaires ont été tués à Thiou dans la province du Yatenga (Nord), à la suite d’une attaque contre leur détachement militaire.

Le ministre de la Communication a précisé que la commémoration de la souveraineté nationale de cette année 2021 se fera dans la sobriété avec un minimum de cérémonies de prise d’armes dans l’ensemble des provinces  du  Faso comme à l’acoutumée

Selon le ministre en charge de l’Administration territoriale, Clément Sawadogo, le gouvernement a décidé de différer « purement et simplement » les activités commémoratrices du 11-Décembre qui étaient programmées dans la région du  Plateau central pour l’année prochaine.

« Avec le temps ces célébrations ont pris une certaine envergure et sont devenues de grandes occasions de booster les infrastructures régionales et  favoriser leur développement », a-t-il soutenu.

A  l’en croire, l’Etat a reporté les activités de l’événementiel de cette année, au regard des circonstances dans lesquelles cette célébration se déroule.

Il a aussi noté que les activités festives telles que la grande parade civilo- militaire, sportives et culturelles et bien d’autres  feront  également l’objet de report.

« Ce que nous demandons aux 13 régions pour ce 11 Décembre, c’est organiser des activités symboliques telles les cérémonies de prise d’armes suivi des décorations au plan régional », a-t-il indiqué.

Le ministre d’Etat Clément Sawadogo a expliqué que la cérémonie habituelle de décoration au plan national  se déroulera toujours au  palais de Kosyam.

Pour lui, des sous thèmes au thème général  de la commémoration « Réconciliation nationale et cohésion sociale : Devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina » ont déjà développés dans la région.

C’est en  2008, le Burkina Faso a entamé la célébration tournante de la fête nationale de l’indépendance, de façon régionale  à Fada N’Gourma.

NO/ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here