Burkina-France-Convoi-Blocage-Reaction

Burkina : Le convoi de l’Armée française n’est pas destiné à armer les terroristes (ministre Barry)

Ouagadougou, 24 Nov. 2021 (AIB)-Le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry a rassuré mercredi à Ouagadougou, que le convoi français bloqué par des manifestants à l’entrée de Kaya, n’est pas destiné à armer les terroristes.

Le ministre Alpha Barry qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse, a invité les manifestants qui ont bloqué le convoi français à Kaya, à ne « pas se tromper de combat (car) la France est un pays ami et partenaire  ».

« On a vu circuler sur les réseaux sociaux que les cargaisons transportées par l’Armée française sont destinées à armer les terroristes. Ce n’est pas le cas. Tout ce qui passe ici (au Burkina Faso), passe avec l’accord de nos Forces Armées  », a-t-il affirmé.

Le ministre Barry a indiqué que le convoi « est destiné aux Forces françaises basées à Gao (Mali) en passant par le Burkina Faso et le Niger  ».

Alpha Barry « en appelle à la compréhension des uns et des autres (…), demande aux populations de demeurer calme face à la situation qui est gérée au sommet de l’Etat (et) d’avoir confiance aux premières autorités du pays  ».

Il a relevé que « c’est un convoi régulier, habituel (qui) est escorté par notre gendarmerie nationale  ».

Cependant, le ministre dit comprendre « la colère de certaines populations au regard de la dégradation de la situation sécuritaire du pays (mais rassure que) c’est en bonne connaissance de la cause que les autorités burkinabè ont accordé une autorisation au  convoi  ».

« Le convoi est toujours sur le territoire burkinabè  » et les autorités « travaillent pour son départ  » a fait savoir le chef de la diplomatie.

Alpha Barry a précisé que ce « n’est pas la première fois qu’un convoi français traverse notre pays  ».

« Il y a eu plus de 20 convois ces dernières années et le dernier date, d’octobre dernier. D’une manière générale dans l’année, il passe plusieurs convois et cela se fait dans le cadre de l’accord entre nos deux pays  », a-t-il évoqué.

Le Ministre Barry a informé que « le dernier accord (entre nos deux pays) date de décembre 2018 et il permet aux Forces Armées françaises d’aider le Burkina Faso dans sa lutte contre le terrorisme  ».

Le ministre en charge des Affaires étrangères à rappelé que le Burkina Faso a « une coopération militaire très importante (avec la France) qui existe depuis l’époque coloniale  ».

« A l’indépendance, le premier accord militaire entre les deux pays a été signé et a permis d’appuyer la construction de notre armée nationale  », a-t-il évoqué.

« Il s’en est suivi d’autres accords qui ont permis des appuis permanents de la France à nos Forces Armées, en termes de formation, de renseignements, de renforcement des capacités opérationnelles, d’équipements  », a-t-il poursuivi.

La conférence de presse du ministre Alpha Barry est intervenue ce mercredi suite au blocage depuis quelques jours d’un convoi français qui traversait le Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

WIS/az

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here