BURKINA-MEDIAS-REVUE

Les quotidiens burkinabè traitent du blocus du convoi militaire français à Kaya

Ouagadougou, 22 nov. 2021 (AIB)– Les quotidiens burkinabè de ce lundi abordent, dans les parutions du jour, le blocus du convoi militaire français par les populations de Kaya.

Le doyen des quotidiens privés, L’Observateur Paalga affiche à sa Une, « Blocus convoi militaire français : demi-tour obligé à Kaya ».

Il rapporte qu’« interdit de passage dans la ville de Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord, depuis la mi-journée du jeudi 18 novembre 2021 par des milliers de manifestants de tous âges, un convoi militaire français a rebroussé chemin dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 novembre ».

L’Observateur précise que « ledit convoi avait quitté la Côte d’Ivoire en début de semaine pour le Niger » et que « la population kayalaise vaque depuis lors à ses occupations ; le trafique routier sur la Route nationale (RN) 3, Ouaga-Kaya-Dori, est aussi ouvert aux usagers ».

Le Pays, autre quotidien privé, pour sa part mentionne, « Kaya : bloqué, le convoi militaire français fait demi-tour ». Le journal se demande si « on avait vraiment besoin de ça ? ».

Dans sa série de questionnement le confrère se demande « qu’avons-nous à nous enorgueillir outre mesure quand on sait que les nouvelles qui arrivent chaque jour du front sont pires que les précédentes, et que nous sommes manifestement en panne de stratégie pour sauver la nation en péril ? ».

Le quotidien national Sidwaya a fait une synthèse de ce week-end chaud à Kaya et écrit, « Commune de Kaya : Retour sur le blocus d’un convoi militaire français ».

A en croire le confrère, « la ville de Kaya était en ébullition pendant 72 heures. Et pour cause, un convoi militaire en partance pour le Niger a eu maille à partir  avec des jeunes manifestants de la citée des cuirs et peaux ».

D’autres titres non moins importants sur la situation nationale ont intéressés les parutions du jour.

Ainsi, Sidwaya revient sur l’attaque terroristes ayant fait des dizaines de morts à Inata et affiche à sa Une : « Attaque d’Inata : Alassane Bala Sakandé réconforte les blessés ».

Le journal fait savoir que « le président de l’Assemblée nationale, Alassane Sakandé, a rendu visite, le vendredi 19 novembre 2021, à Ouagadougou, aux blessés de l’attaque d’Inata dans la province du Soum et aux autres victimes soignées au centre médical du camp général Aboubacar-Sangoulé-Lamizana et à l’infirmerie du camp de gendarmerie de Paspanga, à Ouagadougou ».

De son côté, Le Pays mentionne : « Drame d’Inata sur fonds de manifs de rue : les évêques appellent au discernement », « Le Balai citoyen accuse Roch ».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, il met en exergue une images d’élèves manifestants, avec ce titre interpellateur : « Situation nationale : marches de protestation ou de soutien, laissez les élèves préparer leur avenir ».

Agence d’information du Burkina


AS/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here