BURKINA-CRISE-SECURITE-OSC

Crise sécuritaire au Burkina : une OSC demande l’annulation des élections municipales de 2022

Ouagadougou, 20 nov. 2021 (AIB)  – Le président de l’Alliance pour la défense de la patrie (ADP), une organisation de la société civile, Abraham Badolo a déclaré samedi à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse qu’elle souhaite « l’annulation pure et simple des élections municipales de mai 2022 », a-t-on constaté.

« Face au déluge qui menace notre patrie, l’ADP fait ces propositions suivantes dans l’intérêt supérieur du peuple burkinabè : l’annulation pure et simple des élections municipales de mai 2022 afin d’injecter ces ressources financières dans la prise en charge des soldats blessés sur les terrains d’opérations et des compatriotes déplacés internes », a déclaré le président de l’ADP Abraham Badolo.

Le président Badolo a également souhaité « la mise sous délégation spéciale avec aux premiers postes, les autorités administratives déconcentrées ».

Parmi les 12 propositions citées par le président de l’ADP pour juguler la crise sécuritaire que connait le Burkina Faso, figure « la mise en œuvre d’une enquête indépendante pour situer toutes les responsabilités ayant concouru au drame de Inata (Nord : ndlr) ».

Les responsables de l’OSC ont également souhaité « une adresse de vérité du Président du Faso à la nation à travers laquelle l’état sécuritaire exact du pays sera présenté aux populations ainsi que les réponses sécuritaires concrètes à court, moyen et long terme pour une reconquête progressive du territoire national ».

L’ADP souhaite également que les hauts gradés aillent au front et « vu la dimension de la crise, tous les gouverneurs doivent être des militaires ayant une conscience patriotique élevée ».

Dans sa déclaration le président de l’ADP propose que « les sociétés étrangères installées dans notre pays et les opérateurs économiques doivent contribuer à l’effort de guerre ».

Tout en présentant les condoléances de la structure aux familles des Burkinabè tombés pour la sauvegarde de la patrie, le président Badolo a demandé au peuple burkinabè d’être « solidaire des déplacés internes et participer à la sensibilisation des enfants du Faso à se démarquer des terroristes ».

Agence d’information du Burkina

AS/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here