1. La fin de la pièce théâtrale a été très instructif pour les spectateurs.

Prévention des conflits entre déplacés et communautés hôtes : Search For Common Ground sensiblise par le théâtre participatif dans le Centre-nord

Kongoussi, (AIB)-L’ONG Search For Common Ground a organisé des animations théatrales  à Bourzanga et à Kongoussi le 8 novembre 2021, afin de contribuer à la prévention des conflits qui pourraient naitrent entre déplacées internes et les communautés hôtes.

 Ces activités ont été organisées dans le cadre du projet “ENVIRONNEMENT PROTECTEUR POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES AFFECTÉS PAR LA CRISE DANS LE BAM”, mis en œuvre en collaboration avec Plan International Belgique et Burkina, avec le financement du gouvernement Belge à travers sa Direction Générale à la Coopération au Développement (DGD)

C’est en début de soirée que le site de Loulouka du secteur 1 de Kongoussi a abrité le théâtre participatif pour le compte de la commune de Kongoussi. Le public cible de cette animation  était les communautés hôtes et les personnes déplacées internes ( PDI).

Il s’est agi, à travers une pièce théâtrale de mettre en exergue une pratique qui peut compromettre le bon  vivre ensemble entre les deux  communautés.

2. Le chef de projet Issifou Bissiri se dit satisfait des résultats engrangés après les représentations théâtrales.

La pièce théâtrale portait sur l’adultère entre communautés hôtes et femmes déplacées internes, et vis versa.

Les acteurs sur scène ont mis en exergue cette  pratique  qui peut impacter négativement la bonne cohabitation des deux communautés.

À la fin de la pièce, les communautés hôtes ont chassé les PDI avec des manchettes et des gourdins.

Après la représentation théâtrale qui a duré une vingtaine de minutes, la parole a été donnée aux spectateurs. Ces derniers se sont prononcés sur les conséquences de ces genres de comportements.

3. Pour Marceline Ouédraogo, de telles actions doivent se renforcer pour prévenir les conflits.

«Cette représentation théâtrale est la bienvenue parce qu’elle nous a permis de transmettre notre message aux déplacés internes qui passent leur temps à courtiser nos femmes et ceux aussi qui ne guettent que les femmes PDI. Nous pensons que ceux qui nourrissaient l’intention de le faire vont arrêter et ceux qui sont là dessus aussi vont arrêter pour le bien être de tous. Vraiment merci aux initiateurs de cette représentation théâtrale » a relevé un vieux, membre de la communauté hôte de Kongoussi qui a requis l’anonymat.

Mme Marcelline Ouédraogo qui a suivi la représentation théâtrale pour le compte de l’observatoire nationale de la prévention des conflits de la commune de Kongoussi, a apprécié la démarche utilisée et estime que le message est bien passé et pourra contribuer à éviter des conflits.

«Nous avons assisté à une très belle représentation ce soir parce que le thème développé est d’actualité.  Pour ce qui nous concerne, nous estimons que le message est bien passé. Si des déplacées internes courtisent les femmes de leurs hôtes ce n’est  pas intéressant et pareille pour les communautés hôtes aussi qui abusent des femmes déplacées internes. Vous avez même vu la fin de la pièce où les PDI étaient obligés de se déplacer encore parce tout simplement ils ont posé des actes qui les empêchent de cohabiter toujours avec les populations hôtes » a-t-elle témoignée.

4. Le public a suivi avec intérêt l’animation de Kongoussi.

Pour le chef de projet Issifou Bissiri, la tenue des théâtres participatifs est une façon de créer un cadre d’expression pour les deux communautés ( hôtes et déplacées internes) afin qu’elles puissent se prononcer sur des conflits liés à leur cohabitation.

«Avec la situation actuelle, les deux communautés sont obligées de cohabiter ensemble. Et cette cohabitation est souvent source de tension, de conflits et parfois même de violences. C’est pourquoi Search For Common Ground a développé ce type de theâtre dans ses zones d’intervention que sont Kongoussi et Bourzanga pour donner la parole aux différentes parties pour qu’elles puissent s’exprimer et proposer des pistes de solutions afin de transformer les situations conflictuelles qu’elles vivent et aussi contribuer à atténuer les traumatismes» a-t-il expliqué.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here