Burkina-Sécurité-Attaque-Réaction

Attaque à Inata : Le Cadre d’action pour la patrie invite les Burkinabè à ne pas sombrer 

Ouagadougou, 17 nov. 2021 (AIB)-Dans une déclaration publique mardi à Ouagadougou, le Cadre d’action pour la patrie invite les Burkinabè à ne pas sombrer malgré « l’adversité, la douleur et le deuil » qui les frappe, quelques jours après une nouvelle attaque terroriste meurtrière.

« Malgré l’adversité, la douleur et le deuil, notre Patrie et son peuple ne doivent pas sombrer » a déclaré le président du Cadre d’action pour la patrie (CAP) Neya Pema.

M. Pema s’exprimait quelques jours après une nouvelle attaque terroriste au Burkina Faso (Inata dans le Soum) qui fait plus de 30 morts civils et Forces de défenses et de sécurité (FDS).

Il a indiqué dans son message parvenu l’AIB que  les Burkinabè sont « redevables d’une lourde dette » qu’ils « ne pourront jamais rembourser » aux « FDS et aux civils tombés » dans la défense du Burkina Faso.

« En ces moment difficiles », il a invité les citoyens burkinabè à « être solidaire à toutes les forces civiles et militaires qui se battent pour rétablir la quiétude » au Burkina Faso.

Selon Neya Pema, « jamais, une Nation en guerre n’a triomphé dans la désunion ou en cédant au désespoir et à la fatalité ».

« Jamais, une Nation n’a triomphé sans perdre certaines batailles parfois même au prix du sang injustement versé », a-t-il poursuivi.

Cependant, il a estimé que « jamais, aucune adversité n’a pu tenir en échec un peuple uni et réuni autour de sa Patrie et de ses valeurs de liberté et de dignité ».

Neya Pema a invité le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré à « faire diligenter des investigations immédiates afin de situer la responsabilité pour la mémoire des victimes et pour que cela ne se reproduise plus jamais ».

Le CAP, selon son président, invite également le chef de l’Etat « à renforcer davantage les capacités opérationnelles des forces combattantes sur le terrain et à prendre des initiatives afin d’assurer » au peuple burkinabè   » la victoire sur (ses) ennemis ».

Le Cadre invite aussi « le gouvernement à assumer sa responsabilité et à assurer une prise en charge convenable des blessés de guerre ».

« Nous l’invitons également à assurer la mise œuvre des textes en faveurs de toutes les veuves et de tous les orphelins », a déclaré Neya Pema.

Le cadre d’action pour la patrie est un mouvement de Jeunes crée le 17 septembre 2021 à Ouagadougou avec pour objectif de réunir les jeunes Burkinabè pour des actions citoyennes et républicaines.

Agence d’information du Burkina

WIS/az

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here