BFA-POLITIQUE-AFR-EUR-CEDEAO-UEMOA-WACOMP

La CEDEAO et l’UEMOA en conclave à Ouagadougou pour améliorer le climat des affaires dans l’espace sous-régional

Ouagadougou, 11 nov. 2021 (AIB) – Les Comités de pilotage du programme de compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (WACOMP) de la CEDEAO et de l’UEMOA se sont réunis jeudi à Ouagadougou pour trouver des voies et moyens pour «améliorer la performance, la croissance et la contribution à l’industrie, au commerce régional et aux exportations de chaînes de valeur sélectionnées».

Deux jours durant (du 11 au 12 novembre) les experts de ces deux institutions vont faire le point sur l’état de mise en œuvre du WACOMP et fournir des orientations sur la voie à suivre.

Ces différentes réunions visent précisément à « examiner le niveau de mise en œuvre des différentes activités de la composante régionale du WACOMP, le niveau d’exécution des 16 composantes nationales du WACOMP et fournir des orientations pour poursuivre et améliorer la mise en œuvre du programme ».

La rencontre de Ouagadougou permettra également de relever le défi de la coordination et répondre aux exigences en matière de rapports et préparer une évaluation interne à mi-parcours du WACOMP.

Le commissaire chargé du département des politiques économiques et de la fiscalité de l’UEMOA Mahamadou Gado a rassuré que l’institution ne ménagera aucun effort pour continuer à jouer sa partition dans la mise en œuvre efficiente de ce programme.

« D’ailleurs notre souhait est que les présentes assises nous permettent de réfléchir sur les nouvelles orientations à donner au programme dans le contexte actuel pour contribuer à atténuer les effets néfastes de la crise sanitaire sur le secteur privé de l’Afrique de l’Ouest », a-t-il dit.

Pour le secrétaire général du ministère burkinabè de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat Boubacar Traoré qui a ouvert les travaux au nom de son ministre, « le Burkina Faso a toujours œuvré aux côtés de la CEDEAO pour la mise en œuvre effective des politiques, programme et initiatives régionaux visant à renforcer la compétitivité de nos économies et l’intégration régionale ».

Le WACOMP a été adopté dans le cadre du 11e programme indicatif régional du Fonds de développement de l’Union européenne (FED) pour un montant de 120 millions d’euros. Le programme est géré et suivi par la commission de la CEDEAO.

Le WACOMP couvre une composante régionale mise en œuvre avec le soutien technique du centre du commerce international (ITC) et de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), ainsi que 16 composantes nationales dans la région.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here