Burkina-Presse-Revue

Burkina : Développement, justice  et lutte contre le terrorisme en exergue dans les quotidiens

Ouagadougou, 9 nov. 2021 (AIB)– Les journaux burkinabè lus par l’AIB ce mardi commentent l’actualité nationale marquée par des opérations de lutte contre le terrorisme, le procès de Thomas Sankara et la présentation, la veille à l’Assemblée nationale, du nouveau référentiel de développement.

«PNDES II 2021-2025 explicité à l’hémicycle : 19 030,7 milliards de francs CFA pour sa réalisation », arbore le quotidien privé Aujourd’hui au Faso qui informe que le ministre en charge de l’Economie et de Finances, Lassané Kaboré a présenté, hier lundi, aux députés, le contenu du Plan national de développement économique et social phase 2 (PNDES II).

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya mentionne à sa Une ceci: « PNDES II : Le nouveau référentielle expliqué aux députés ».

Selon le journal, le nouveau référentiel de développement sur lequel devront compter les Burkinabè durant les cinq prochaines années est à sa phase de finalisation.

« Et le gouvernement avant de s’envoler pour le forum de ‘’séduction’’ des investisseurs, prévu les 2 et 3 décembre 2021 prochains à Bruxelles, veut a priori avoir avec lui, l’accompagnement des élus nationaux », écrit Sidwaya.

Le quotidien d’Etat précise que la plénière d’hier lundi à l’Assemblée nationale a consisté en un exposé suivi d’un débat général et de réponses aux questions des élus nationaux.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè titre : « Présentation du PNDES II au Parlement : Des députés préconisent un plan Marshall pour la sécurité ».

Le même journal consacre sa grande Une au procès de Thomas Sankara et de ses compagnons d’infortune, signalant que le général Gilbert Diendéré, l’un des principaux accusés, sera à la barre aujourd’hui.

Dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga s’attarde sur la comparution de Gilbert Diendéré, se demandant « que révélera la +boîte noire+ ? ».

Pendant ce temps, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, revient sur l’audience de la veille et met en exergue les propos de l’accusé Jean –Pierre Palm qui dit : « un prisonnier m’a dit qu’ils ont creusé une tombe sensée être pour moi ».

Quant au journal privé Le Pays, il cite le même Jean-Pierre Palm qui déclare : « Je n’ai pas le sang d’un humain sur les mains ».

Le Pays évoque la lutte contre le terrorisme, à travers sa rubrique ‘’Révélations’’ où il informe que dans la province du Sanmatenga (région du Centre-nord), « les VDP (Volontaires pour la défense de la patrie) et les FDS (Forces de défense et de sécurité) repoussent une attaque à Dablo ».

De son côté, L’Observateur Paalga à travers ses ‘’dernières nouvelles du front’’, fait observer que « Madjoari (localité située dans la région de l’Est) n’en peut plus ».

A en croire le confrère, la localité qui ne comptait plus que 2 890 habitants n’en peut plus des agissements des terroristes.

« Selon des sources digne de foi, tous demandent l’aide des autorités pour quitter à leur tour ce chaudron », rapporte L’Observateurs Paalga.

Sous une note plutôt rassurante, Aujourd’hui au Faso, se basant sur le point hebdomadaire des actions des Forces armées nationales (FAN), mentionne : « 8 terroristes abattus à Tapoko (Houet), de l’armement et des explosifs saisis ».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here