Burkina-Presse-Revue

Burkina : Politique, sport et CEDEAO à la une des journaux

Ouagadougou, 8 nov. 2021 (AIB)-Les quotidiens burkinabè de ce lundi évoquent à leur une, la victoire de l’allemand Daniel Bichlmann au 33e tour du Faso, les transitions malienne et guinéenne et la création d’un nouveau parti.

« Lancement du PRD : Luc Adolphe veut ‘’unir pour bâtir’’ », titre le quotidien national Sidwaya.

Selon le journal de ‘’tous les Burkinabè’’, Sidwaya, l’ex-Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a lancé, dans l’après-midi du samedi à Ouagadougou, son parti politique.

Le parti est dénommé Rassemblement patriotique pour le développement (RPD).

Pour le même sujet, le doyen des quotidiens privés  burkinabè, l’Observateur Paalga, affiche : « Rassemblement patriotique pour le développement : Tiao veut voler de ses propres ailes ».

Ce journal indique qu’après avoir démissionné du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en septembre 2021, Luc Adolphe Tiao (LAT) a invité les Burkinabè à s’unir pour bâtir.

Selon le dernier Premier ministre de Blaise Compaoré, le Faso a plus que jamais besoin de tous ses fils pour venir à bout de l’insécurité et œuvrer à la réconciliation nationale, a cité le journal privé.

Le Pays, un autre quotidien privé, affiche : « lancement du RPD de Luc Adolphe Tiao : Mélégué Traoré invité publiquement à rejoindre le parti ».

Selon le journal, pour l’instant, le parti n’est ni à l’opposition politique, ni à la majorité présidentielle.

Pour sa part, L’express du Faso, journal privé édicté à Bobo-Dioulasso, annonce « Rassemblement patriotique pour le développement : le tout nouveau parti de Luc Adolphe Tiao ».

Sous un autre registre, Sidwaya titre « Mali-Guinée Conakry : la CEDEAO gèle les avoirs des autorités de la transition ».

Le journal informe que les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire, le dimanche, à Accra au Ghana, sur la situation politique au Mali et en Guinée-Conakry.

Le journal précise que le Burkina Faso a été représenté par le premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré.

Dans ses colonnes, l’on peut lire que des sanctions telles l’interdiction de voyage et le gel des avoirs seront appliqués aux membres du gouvernement du Mali ainsi qu’à leurs familles.

De son côté l’Observateur Paalga, écrit « transition malienne et guinéenne : à la recherche d’un introuvable calendrier électoral ».

Le quotidien renseigne que Nana Akufo Addo, le président du Ghana, président en exercice de la CEDEAO, ne sait plus où donner de la tête à propos de la situation politique au Mali et en Guinée.

L’Express du Faso affiche « simples détails : Mali, Guinée, CEDEAO à la recherche du kit nécessaire ».

Le journal affirme que contrairement au Mali où le gouvernement et la CEDEAO ne s’accordent pas sur un probable prolongement de la transition, en Guinée les militaires mettent progressivement en place les institutions devant conduire à un retour à l’ordre constitutionnel.

En sport, les journaux font cas de la victoire de l’allemand Daniel Bichlmann au 33e tour du Faso.

Agence d’information du Burkina

KR/wis 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here