Burkina-Economie-Informelle-Colloque

Burkina : Le Premier ministre Dabiré invite les acteurs de l’économie informelle à la cohésion

Ouagadougou, 4 Nov. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a invité mercredi, les acteurs de l’économie informelle à la cohésion et à l’entente.

Selon le chef du gouvernement, le Burkina Faso a besoin d’une économie forte, moderne et dynamique et surtout créatrices d’emplois en qualité et en quantité.

C’est pourquoi, il a invité les acteurs de l’économie informelle à la « cohésion et à l’entente, et à toujours mettre la recherche du consensus dans leurs différentes décisions ».

Christophe Joseph Marie Dabiré s’exprimait mercredi, à Ouagadougou, à la cérémonie de clôture du colloque national de l’économie informelle.

Cette rencontre a réuni durant deux jours, des acteurs de l’économie informelle de toutes les régions, en vue d’échanger sur les voies et moyens de faciliter leur transition vers le formel.

Le chef du gouvernement a félicité les acteurs car leurs actions devraient permettre d’absorber une masse critique de la jeunesse, à travers des emplois décents, contribuant ainsi à les éloigner de divers maux tels le grand banditisme, le terrorisme et le chômage.

Le colloque national s’est tenu sous le thème « la formalisation des emplois et des unités économiques informelles dans un contexte de fragilité ».

Le Premier ministre a indiqué que la place et le rôle de l’économie informelle sont bien définis dans le programme quinquennal du chef de l’Etat.

Un programme décliné dans le Programme national pour le développement économique et social (PNDES), phase II.

M. Dabiré a relevé que le programme du président Kaboré, prévoit « à terme, la création d’au moins 600 000 emplois à travers la mise en œuvre du chantier numéro 7, celui de gagner le pari de l’emploi des jeunes et des femmes.

Le gouvernement est conscient que pour y arriver, il faut que les acteurs de l’économie informelle s’approprient cette ambition du président du Faso, a soutenu Christophe Joseph Marie Dabiré.

Il a engagé le « gouvernement, à prendre toutes les dispositions pour la mise en œuvre des conclusions de ce colloque ».

L’appel est aussi adressé à tous les autres départements ministériels, dans la mesure où les activités de l’économie informelle sont transversales.

En marge de ce colloque, il a été organisé sur toute l’étendue du territoire national, le Prix de l’excellence dans l’économie informelle.

Pour cette édition, la lauréate est Regina Nana de Ziniaré, dans la catégorie artisanat / coiffure-esthétique.

Pour sa première place, elle reçoit un chèque d’un million de FCFA. Sept autres prix spéciaux ont été décernés.

Agence d’information du Burkina

WIS/az

Source : DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here