Burkina-Presse-Revue

Le procès de Thomas Sankara à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 nov. 2021 (AIB)– Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent du procès du défunt président, Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987, avec la comparution, hier mardi, du sergent à la retraite, Bossobé Traoré et du soldat Nabonswendé Ouédraogo.

L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, affiche à sa Une cette interrogation: « Assassinat Thomas Sankara : Le caporal Bossobé était-il le judas de service ? ».

Le journal écrit que « l’après-midi d’hier 2 novembre 2021 a débuté avec l’audition de l’accusé Bossobé Traoré poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat et complicité d’assassinat ».

Il mentionne que « le caporal, en service au Centre national d’entrainement commando de Pô (CENEC) au moment des faits, ne se reconnait pas comme celui qui a vendu la mèche au commando » qui a tué Sankara.

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya signale « les déclarations farfelues de l’accusé Bossobé Traoré ».

Dans le journal, le confrère fait savoir qu’« un dispositif de sécurité a été mis en place. Der Somda, Abdoulaye Gouem et lui ont occupé une position où Arzouma Ouédraogo dit Otis est venu causer avec eux alors qu’il avait caché une arme à pompe dans les fleurs »

Le quotidien étatique mentionne que « pour les avocats de la partie civile, ces déclarations sont assez farfelues ».

Le journal privé Le Pays, quant à lui, met en exergue  des phrases poignantes des deux accusés qui ont comparu.

Ainsi, l’on peut lire : « Otis a tiré sur Somda Der et Gouem Abdoulaye avec un fusil à pompe », dixit l’accusé Bossobé et « mon seul regret, c’est que la personne censée répondre n’est pas là devant nous », accusé Nabonswendé Ouédraogo.

Le confrère a ressorti l’interrogatoire du parquet avec l’accusé Nabonswendé Ouédraogo dans sa parution.

Les quotidiens ont également traité des sujets importants tels que la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC).

A ce sujet, Le Pays et Sidwaya titrent respectivement, « Journée nationale du drapeau : les Burkinabè invités à respecter les symboles de l’Etat » et « Semaine nationale de la citoyenneté : promouvoir la connaissance des symboles de l’Etat ».

Le journal privé l’Observateur Paalga a plutôt fait cas du Tour du Faso en cours dans les artères du Burkina Faso avec ses nombreux défis surtout à l’étape de Kaya.

Le confrère met à sa grande Une : « Tour du Faso 2021 : chutes en cascade à Kaya ».

Analysant la situation de cette compétition cycliste, le doyen des quotidiens privés écrit que « ce fut une étape historique que celle qui a relié Loumbila à Kaya le mardi 2 novembre 2021 ».

Agence d’information du Burkina

AS/ak    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here