Burkina-Agriculture-Formation

Burkina : 3 000 jeunes et femmes ruraux formés dans les domaines agro sylvo-pastoral, halieutique et faunique

 Ouagadougou, 2 nov. 2021 (AIB)-La Chambre nationale d’agriculture (CNA) met en œuvre, pour une durée de six mois, des actions de formations qualifiantes au profit de 3 000 jeunes et femmes issus du milieu rural, dans les domaines agro sylvo-pastoral, halieutique et faunique. Le lancement de ces activités a eu lieu, le jeudi 28 octobre 2021, à Banfora, à l’Ouest du pays.

«Les différentes chambres d’agricultures vont former environ 3 000 jeunes et femmes ruraux qui bénéficieront également d’un accompagnement à l’insertion dans les entreprises et fermes agricoles», a dit le président de la Chambre d’Agriculture (CNA), Moussa Koné.

Une telle formation, a-t-il ajouté, permettra aux acteurs d’avoir des compétences nécessaires pour répondre aux besoins de leurs entreprises.

Moussa Koné s’exprimait le jeudi 28 octobre 2021, à Banfora, à l’occasion du lancement des activités de formation en techniques agro-sylvo-pastoraux, halieutiques et fauniques au profit de 3 000 jeunes et femmes ruraux. Formation initiée par la CNA.

Selon lui, pour que les secteurs de production agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique participent durablement au développement économique du pays, dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire, il faut multiplier et encourager de telles initiatives qui contribuent à accroitre l’employabilité des jeunes et des femmes.

Ce, d’autant plus que l’activité agricole occupe plus de 80% de la population active du pays et contribue à plus de 27,9% dans la formation du Produit intérieur brut, a précisé le président de la CNA.

Pour le porte-parole des bénéficiaires, Issiaka Sawadogo, les filières retenues pour ces formations telles que l’aviculture, le maraichage, la pisciculture et l’embouche bovine et ovine, sont des filières porteuses et répondent à leurs aspirations.

A travers cette formation, la CNA entend contribuer à la formation technique et professionnelle par apprentissage au perfectionnement (de type dual) et à l’insertion des jeunes et femmes ruraux dans les domaines agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique.

Cette formation estimée à hauteur de 300 millions de francs CFA  est financé par le projet d’Appui à la politique sectorielle de l’enseignement et la formation professionnels (APOSE/EFTP) et en partenariat avec le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA).

Agence d’information du Burkina

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here