Étude Nationale Prospective (ENP) « Burkina 2025 »

Le rapport de la contribution des OSC, partis politiques, des chefs coutumiers et religieux, et des ONG à la réalisation de l’ENP Burkina 2025 est fin prêt

Dans le cadre de l’évaluation technique de l’Étude nationale Prospective (ENP) « Burkina 2025 », la Direction Générale de l’économie et de la planification (DGEP) a procédé le lundi 25 octobre 2021 à la clôture des travaux de l’atelier d’élaboration du rapport d’évaluation de la Contribution des OSC, partis politiques, chefs coutumiers et religieux, et des ONG à l’atteinte de la vision formulée dans l’ENP dont l’un des objectifs est, d’orienter, les plans , et programmes de développement à moyen et long terme au Burkina Faso.

Les travaux de l’atelier ont permis aux participants issus des OSC, de la Majorité Présidentielle, de l’opposition politique, des leaders religieux et coutumiers de faire des observations et suggestions pour l’atteinte de la vision formulée dans l’Étude nationale Prospective (ENP) « Burkina 2025 ». De façon spécifique, il s’est entre autres agit d’identifier les actions menées directement par ces différents acteurs (OSC, Majorité Présidentielle, opposition politique…) pour faire du Burkina Faso une Nation solidaire, de justice, de progrès qui consolide son respect sur la scène internationale.

Madame Pauline Zouré, Ministre déléguée en charge de la Prospective qui a présidée la clôture des travaux a indiqué que les orientations et recommandations issues de ces travaux seront prises en compte en vue de l’écriture de la prochaine ENP.

En rappel, le gouvernement burkinabè a exprimé depuis 1994, sa volonté de réaliser une étude prospective pour orienter les plans et programmes de développement à moyen et long terme. Cette étude dénommée « Étude nationale prospective (ENP) « Burkina 2025 » » a démarré en 1999 et a été validé en 2005. Elle a permis de définir la vision consensuelle de développement à l’horizon 2025 qui s’énonce comme suit : « Le Burkina Faso, une nation solidaire, de progrès et de justice qui consolide son respect sur la scène internationale ». Cette vision inscrit désormais la planification du développement sur le long terme afin d’impulser de véritables changements en termes d’impacts dans la mise en œuvre des différentes politiques de développement.

NB: Communiqué intégral de presse DGEP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here