Burkina-Genre-Plaidoyer

Burkina : L’ONG Mani Tese sensibilise contre les violences basées sur le genre

Manga 27 oct. 2021 (AIB)-L’ONG Mani Tese a organisé mercredi, un atelier de plaidoyer sur la Stratégie nationale genre (SNG) afin de sensibiliser les acteurs des services déconcentrés et décentralisés de la province contre les violences basées sur le genre.

Selon la coordonnatrice de Mani Tese, Habibou Kabré, l’objectif de l’atelier est de mieux faire connaitre la SNG aux participants et les inviter à sa prise en compte dans leurs plans et programmes d’activités.

Deux communications ont marqué la rencontre. Dans la première ayant porté sur les violences basées sur le genre, il est ressorti que celles-ci concernent à la fois les deux sexes mais les plus récurrentes sont celles faites aux femmes, aux filles et aux enfants.

Il s’agit particulièrement de violences sexuelles, émotionnelles, physiques, institutionnelles, économiques et culturelles dont les causes sont le plus souvent d’ordre social, communautaire, individuel ou familial.

Les instruments juridiques, les actions de prévention et de prise en charge ont été, entre autres, cités comme éléments de réponse à ces différentes violences.

Dans la seconde communication qui se rapportait à la SNG, il a été souligné que l’objectif général de ce référentiel national sur le genre est de favoriser l’instauration de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles au Burkina Faso.

Cela grâce à la mise en œuvre d’actions concrètes dans les secteurs et domaines prioritaires du développement national.

Les axes stratégiques de la SNG sont principalement au nombre de cinq et concernent la promotion de l’équité d’accès aux services sociaux de base et à la protection sociale.

De même qu’à l’accès égal à la justice et à la protection juridique, l’autonomisation économique des femmes et filles, la participation, la représentation et l’influence politique égale ainsi que le pilotage et soutien.

L’atelier de plaidoyer a réuni, entre autres, des responsables de communes et de départements de la province du Zoundwéogo, d’acteurs de la Société civile, des coutumiers et religieux et des membres de services déconcentrés de l’Etat.

Au terme de la rencontre, les participants, à l’instar de Soumaïla Ilboudo de la direction provinciale en charge de la Femme du Zoundwéogo, se sont réjouis de la tenue de la rencontre.

M. Ilboudo s’est dit convaincu que les connaissances acquises vont renforcer l’appropriation du contenu du référentiel par les structures dont relèvent les participants.

La coordonnatrice de Mani Tese, Habibou Kabré, a dit aussi partagé le sentiment de satisfaction eu égard à la qualité des communications et des échanges mais aussi des engagements pris par les participants pour la prise en compte de la SNG dans leur planification.

La Stratégie nationale genre (SNG) qui couvre la période 2020-2024  a été adopté par le gouvernement en vue de réduire, voire éliminer les inégalités et disparités entre les hommes et les femmes.  Elle a succédé à la Politique nationale genre qui a couvert la période  2009-2019.

Outre le Zoundwéogo, le plaidoyer sur la SNG est prévu se tenir également dans les six autres provinces dans lesquelles Mani Tese intervient à travers son projet « services sanitaires, services communaux d’état civil et OSC pour la promotion sociale et les droits des femmes et des enfants ».

Agence d’information du Burkina 

MZ/hb/wis

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here