Les autorités maliennes expulsent le représentant de la CEDEAO

 Ouagadougou, 25 oct. 2021(AIB)-Les autorités de la Transition au Mali ont donné lundi, 72heures au représentant spécial de la CEDEAO, le Burkinabè Hamidou Boly, pour quitter le pays, alors que l’institution sous régionale insiste sur la tenue des élections en février 2022.

Bamako a déclaré Pr Hamidou Boly «persona non grata à cause de ses agissements incompatibles avec son statut», selon la télévision publique malienne.

Le 17 octobre 2021, la CEDEAO par l’intermédiaire du président ghanéen Nana Akufo-Addo a demandé aux autorités de la Transition de tenir les élections en février 2022.

En rappel des militaires conduits par le colonel Assimi Goïta  ont en renverséen août 2020 le président Ibrahim Boubacar Keïta et en mai 2021, le président de la Transition Bah Ndaw.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here