FOOT-BFA-BEN-SPORT-CAF-CAN2022

Eliminatoires CAN 2022 dames : « On a de la place pour une victoire ici » coach Pascal Sawadogo

Ouagadougou, 23 oct. 2021 (AIB) – L’entraineur des Etalons dames Pascal Sawadogo a déclaré samedi soir à Porto-Novo (Bénin) que son équipe est capable d’enregistrer une victoire dimanche face aux Ecureuils dames du Bénin, comptant pour les éliminatoires du premier tour retour de la CAN de leur catégorie « Maroc 2022 », a-t-on constaté sur place.

Pascal Sawadogo s’exprimait après la prise de contact de la pelouse du stade Charles De Gaulle de Porto-Novo (qui doit abriter le match) par les Etalons dames. « Nous sommes prêts pour ce match retour. Tout le monde est conscient de l’enjeu », a-t-il déclaré.

Voulant exprimer la rage de vaincre de ses protégers, coach Sawadogo a mentionné que « si on rate (cette chance) il faut attendre 2023 alors que nous avons une bonne promotion des joueuses qui méritent de jouer une CAN pour le Burkina. Chacune joue pour sa carrière et pour l’honneur du pays. Si tout va bien ça doit pouvoir marcher. On a de la place pour une victoire ici ».

Expliquant les différents scénarios qui peuvent se passer, le coach des Etalons dames fait savoir que « dès l’entame elles (joueuses du Bénin) vont chercher à faire leur retard, ce qui va libérer des espaces derrière. En fonction de leur situation nous allons nous adapter ».

Il conseille donc à ses joueuses de ne pas « se précipiter. C’est à eux de faire le jeu. S’il ya opportunité de marquer dans les 20 premières minutes nous allons le faire.

Les Etalons dames sont prêtes à mouiller le maillot pour la qualification au tour suivant

L’attaquante de l’équipe Adèle Kabré soutient que « ce match retour ne sera pas facile, mais nous allons donner le meilleur de nous-mêmes pour nous qualifier pour le second tour. Je ferai de mon mieux pour marquer.

Une seule joueuse, la milieu de terrain Félicité Kafando a des « bobo » au niveau du genou droit. « Un cas qui n’est pas si banal que ça », explique Mme Ouédouda, la kinésithérapeute des Etalons dames, poursuivant que « c’est une entorse pas très grave mais qui est à contrôler quand même.

Félicité Kafando s’est bien comporté lors du match aller à Abidjan assurant la sécurité dans l’entrejeu de l’équipe, mais à en croire la kinésithérapeute, « c’est possible qu’elle ne joue pas ».

Félicité Kafando recevant des soins lors de la prise de contact avec la pelouse du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo

Les Etalons dames qui ont quitté Abidjan vendredi nuit (20h10 TU) sont arrivées à Cotonou après 1h05 de vol. Elles ont trainé à l’aéroport de Cotonou pour des tests Covid alors qu’elles ont réalisé le même test 24h avant le voyage.

« On a été fatigué par le voyage. Les filles ont dormi aux environs de 3h du matin. C’est pas des conditions idéales pour un match qui doit se dérouler dans quelques heures », se plaint la kinésithérapeute.

Au match aller les Etalons dames avaient dominé les Ecureuils dames par 2 buts à 1. Ces éliminatoires entrent dans le cadre de la qualification pour la CAN, Maroc 2022.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here