Burkina-Presse-Revue

Burkina : Cinéma et lutte contre le terroriste, au menu de la presse en ligne

Ouagadougou, 23 oct. 2021 (AIB)- Les journaux en ligne burkinabè, visités par l’AIB ce samedi, évoquent l’actualité nationale marquée par, entre autres sujets, le Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (FESPACO)  et la lutte contre le terrorisme.

Faso7.com informe qu’en lice pour l’Etalon de Yennenga avec son film « Les trois Lascars », le réalisateur burkinabè Boubacar Diallo a remporté, ce 22 octobre 2021, lors de la cérémonie de la remise des prix spéciaux, le prix du meilleur film ouest-africain pour l’intégration africaine.

Selon le média en ligne, le réalisateur, en plus d’un trophée, empoche la somme de 15 millions de F CFA qui accompagne le prix.

Pour sa part, Lefaso.net précise que pour la 27e  édition du FESPACO, ce sont au total 17 prix spéciaux qui ont été décernés à des productions cinématographiques. Il publie le palmarès.

Pendant ce temps, Burkina24.com, sous le titre : « FESPACO 2021 : Tout n’est pas rose à la Maison du peuple », dit avoir fait un tour sur certains sites d’expositions-ventes à la Maison du peuple de Ouagadougou,  à quelques deux jours de la clôture du festival qui bat son plein du 16 au 23 octobre 2021.

Sous un autre registre, le même site d’information renseigne que la Direction en charge de la communication de l’Armée a annoncé, hier vendredi, des opérations d’envergue en cours afin de sécuriser davantage les populations de la région de l’Est.

A ce propos, Wakatséra.com affiche : « Burkina/Lutte contre le terrorisme: des ratissages encours à l’Est, des suspects aux arrêts  », là où Faso7 mentionne : « Recrudescence des actes terroristes à l’Est : Des opérations engagées, selon l’armée ».

Quant à Infowakat.net, il titre : « Sécurité : Plusieurs suspects arrêtés par l’armée à l’Est », avant de souligner que suite à la recrudescence des actes de terrorisme dans la région de l’Est, des opérations de ratissage ont été planifiées et sont actuellement conduites dans le but de rétablir la quiétude au sein des populations.

Au même moment, Minute.Bf revient sur la conférence de presse animée, hier vendredi à Ouagadougou, par des jeunes de la province de la Tapoa (Est).

A en croire le confrère, les conférenciers ont expliqué que les terroristes contrôlent les sorties et les entrées de la deuxième plus grande province du pays, ajoutant que « l’Etat a rompu son contrat avec la Tapoa ».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here