Burkina-Culture-FESPACO-Projection-Série

Burkina/FESPACO 2021 : La série « Vaillante » sensibilise contre le mariage précoce des filles

Ouagadougou, 22 oct. 2021 (AIB)- La série «Vaillante » de l’Unicef projetée vendredi, dans le cadre de la 27e édition du FESPACO, a dépeint et sensibilise contre le mariage précoce des filles, un phénomène de la société qui a la peau dure en Afrique.

La série « Vaillante » de 45 minutes de l’Unicef projetée ce vendredi, sensibilise contre le mariage précoce des enfants notamment les  filles en Afrique et défend les droits des enfants.

De l’avis des organisateurs, le film relate un phénomène de société qui a la « peau dure » sur le continent africain et qui nécessite une mobilisation de tous les Etats pour son éradication.

Le premier épisode de la série «Vaillante » retrace l’histoire d’une fille bloggeuse  de 24 ans appelée Sali, qui fait de la lutte contre le mariage précoce des enfants, son cheval de bataille.

Ainsi, cette militante s’est donnée pour mission de mettre fin, à cette pratique néfaste en Afrique.

Elle a ainsi défendu à travers des missions et entretiens auprès de leurs parents, une adolescente de 14 ans et d’autres filles qui étaient proposées au mariage forcé.

Selon la représentante de l’UNICEF Burkina Faso, Sandra Lattouf, la  lutte contre le mariage précoce interpelle les gouvernements, les organisations non gouvernementaux (ONG) et les institutions internationales.

A l’en croire, la projection du film vise à venir à bout d’un fléau qui concerne les Etats africains et qui est un handicap pour le développement du continent africain.

Sandra Lattouf a précisé qu’il existe une amélioration au Burkina Faso et que les décideurs doivent redoubler d’efforts dans la lutte contre le mariage précoce des enfants.

Elle a par ailleurs signalé que la production de la série est assurée par l’UNICEF avec le partenariat du FESPACO.

Pour l’ambassadeur de l’UNICEF, Salif Kiekieta alias Smarty, la place de la jeune fille doit être à l’école et il a appelé les décideurs à se pencher réellement sur la problématique qui nuit à son avenir.

D’après l’artiste-musicien et défenseur des droits des filles, le message de la série fait réfléchir et demande un engagement quotidien de la part des Etats et des populations.

« C’est un sujet sensible et on devrait poser le problème et le prendre à bras le corps pour l’épanouissement des filles dans nos communautés », a-t-il  confié.

La série  « Vaillante » comporte trois épisodes dont le premier a été projeté à cette 27e édition du FESPACO et les deux autres sont en cours de finalisation.

Débuté le samedi dernier, le FESPACO 2021 refermera demain samedi ses portes à Ouagadougou sous le thème « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux regards, nouveaux défis ».

La cérémonie de clôture sera rehaussée par la présence du président de la république sénégalaise Macky Sall, dont le pays est invité d’honneur.

Agence d’information du Burkina

NO-PN/wis    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here