Burkina-Presse-Revue

Liberté de presse et 10e anniversaire de la mort de Kadhafi, alimentent les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 21 oct. 2021 (AIB)- Les journaux burkinabè de ce jeudi commentent le dixième anniversaire de la mort de Mouammar Kadhafi et la journée nationale de la liberté de presse, commémorée la veille.

« Journée nationale de la liberté de presse : Le rôle des médias dans l’émergence du cinéma africain », arbore le quotidien national Sidwaya.

Le journal informe que le Centre national de presse Norbert-Zongo (CNP-NZ) a commémoré», les 19 et 20 octobre 2021 à Ouagadougou, la 24e Journée nationale de la liberté de presse sous le thème : « La contribution des médias dans le rayonnement du cinéma africain.

Selon  Sidwaya, le président du comité de pilotage du CNP-NZ, Siriki  Dramé a remis, hier mercredi aux partenaires, des copies du rapport sur l’état de la liberté de la presse 2020 au Burkina Faso.

A ce propos, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, rapporte que Siriki Dramé a expliqué qu’en matière de liberté de presse, le Burkina Faso a régressé l’année dernière avec la note de 2,41 sur 4 en 2020 contre 2,50 en 2019 et 2,68 en 2018.

Le même quotidien, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, revient sur la mort de Mouammar Kadhafi, affichant : « Dix ans après, toujours le chaos ».

L’Observateur Paalga fait observer que hier, cela faisait 10 ans, jour pour jour, que le cortège en fuite du colonel Mouammar Kadhafi était pris pour cible au cours d’un raid mené par l’Otan, notamment des Français et des Britanniques.

« Grièvement blessé, Kadhafi sera longuement malmené par les rebelles du Conseil national de transition (CNT), devenus les maîtres du pays, et rendra l’âme dans des circonstances encore troubles », précise le confrère.

Sous le titre : « Mort de Kadhafi, 10 ans après : Machine à remonter le temps pour le Sahel », Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, rappelle que « la dernière image du Guide libyen vivant remonte à ce 20 octobre 2011, lorsqu’il émergera de sa cachette et avec une colonne de véhicules, il tenta de rejoindre Misrata… ».

Quant au journal privé Le Pays, il évoque le sujet dans sa rubrique ‘’Dialogue intérieur’’ où il fait remarquer que « la Libye (est) entre espoirs et craintes ».

Le quotidien croit savoir que « dix ans après la mort du Guide, la Libye est toujours à la recherche de la stabilité », ajoutant que « le bout du tunnel pour la Libye parait à la fois si proche et si lointain ».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here