Burkina-Presse-Revue

Coopération, terrorisme et cinéma se partagent le menu de la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 19 oct. 2021 (AIB)- Les médias en ligne burkinabè visités par l’AIB ce mardi (jour férié au Burkina), commentent l’actualité portant sur le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se déroule actuellement, sans occulter le terrorisme et la coopération, avec des visites effectuées ou en vue, dans ce sens.

Sous le titre « Coopération Burkina Faso/Togo : le président du Faso à Lomé », Infowakat.net reprend un article de direction de communication de la présidence du Faso.

L’écrit informe que le président Roch Marc Christian Kaboré a quitté Ouagadougou ce matin pour Lomé au Togo pour une visite d’amitié et de travail de 24 h, sur invitation de son ami et frère Faure Essozimna Gnassingbé.

Pour sa part, Lefaso.net revient sur la récente visite du président nigérien, Mohamed Bazoum à Ouagadougou, titrant : « Coopération Burkina-Niger : Les présidents Roch Kaboré et Mohamed Bazoum mutualisent leurs forces contre le terrorisme ».

A ce sujet, Burkina24.com met en exergue : «Burkina Faso-Niger : Les renseignements pour mieux sécuriser les frontières communes ».

Selon ce site d’information, le tête-à-tête entre le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et celui du Niger, Mohamed Bazoum, hier lundi, a servi de cadre d’examiner la situation sécuritaire dans l’espace sahélien, de faire le bilan de la coopération entre le Burkina Faso et le Niger pour une consolidation de l’axe Ouagadougou-Niamey, l’intégration sous régionale, etc.

De son côté, Ouaganews.net publie l’intégralité du communiqué de presse, lu par Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères, à l’occasion de la visite d’amitié et de travail du président du Niger.

Pendant ce temps, Faso7.com fait observer que dans la lutte contre le terrorisme « Ouagadougou et Niamey veulent renforcer leur coopération ».

Parlant toujours de terrorisme, le même journal en ligne renseigne qu’une vingtaine de terroristes ont été neutralisés dans le Yagha (Sahel) et deux autres dans la Comoé (Ouest), selon l’état-major général des armées burkinabè.

La même information est partagée par Minute.bf sous le titre : «Burkina : Une vingtaine de terroristes neutralisés dans le Yagha ».

A en croire le média en ligne, « cette opération a été possible, selon l’état-Major général des armées, grâce à une action menée sur la base de renseignements précis ».

Minute.bf, sous le titre : «Attaques terroristes : Les forestiers dénoncent une +attitude démoralisante+ de la hiérarchie », publie une lettre ouverte du Syndicat national des agents des Eaux et forêts (SYNAFOR) adressée au Ministre en charge de l’environnement pour « relever les difficultés auxquelles les forestiers sont confrontés dans cette lutte contre l’hydre terroriste ».

Abordant le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se déroule actuellement, Lefaso.net mentionne : « Fespaco 2021 : « Les trois lascars », le seul long métrage burkinabè en compétition pour l’Etalon d’Or de Yennenga soumis au jury ».

Quant à Faso7, il laisse lire dans sa rubrique ‘’Culture’’ : «FESPACO 2021 : Plus de 2500 hommes mobilisés pour la sécurité ».

Wakatséra.com, s’exclame : « Fespaco: prenez de l’énergie à la Maison du peuple!», avant d’indiquer que la 27e édition du Fespaco qui a officiellement ouvert ses portes le 16 octobre dernier, n’offre pas que des films aux nombreux festivaliers venus du Burkina et du monde entier.

« A côté des chefs d’œuvres des réalisateurs et producteurs que dégustent les passionnés de cinéma, les commerçants trouvent également leur compte en profitant de cette messe du 7e art pour faire de bonnes affaires », écrit le confrère.

Sous un autre chapitre, wakatséra.com titre : « Burkina/Maouloud: la journée du mardi 19 octobre déclarée chômée et payée», évoquant un communiqué du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale qui souhaite « une bonne fête à tous les musulmans du Burkina Faso».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here