Burkina-Presse-Revue

Assassinat de Thomas Sankara et FESPACO au menu de la presse en ligne

Ouagadougou, 16 oct. 2021 (AIB)- Les médias burkinabè en ligne visités par l’AIB ce samedi, parlent de l’ouverture de la 27e édition du FESPACO et de la commémoration hier vendredi, du trente-quatrième anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara.

Ouaganews.net titre : « Burkina : Roch Kaboré rend hommage à Thomas Sankara ».

Le media en ligne indique que l’hommage du chef de l’Etat Kaboré s’est matérialisé hier vendredi à Ouagadougou, à travers un dépôt de gerbe de fleurs et d’hommages militaires, au mémorial Thomas Sankara.

Pour le journal en ligne, plusieurs personnes venues d’ici et d’ailleurs ont pris part à cette commémoration du 34e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara et de ses compagnons d’infortunes, tombés le 15 octobre 1987 au Conseil de l’Entente.

Un conseil de l’entente qui abrite le mémorial du père de la Révolution burkinabè.

WakatSéra, de son côté relate que le dépôt de gerbes de fleurs de cette année est intervenu, quatre jours après l’ouverture du procès de l’affaire Thomas Sankara dont le dossier fait 20 000 pages.

Le journal en ligne signale que le procès du père de la révolution burkinabè a été renvoyé au 25 octobre prochain.

Même son de cloche pour le média en ligne Burkina 24 qui soutient que 34 ans après l’assassinat de Thomas et de ses compagnons, les familles des victimes attendent toujours que la justice soit faite sur cette tragédie  de 1987 au Conseil de l’entente.

Quant au journal Le Faso.net, il renchérit que le souvenir de Sankara est encore « vivace » dans les esprits des Burkinabè, car le héros national avait su forger une certaine dignité à ces concitoyens.

Sous un autre registre, Ouaganews.net fait cas de l’ouverture de la 27e édition cet après midi, du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) dans la capitale burkinabè.

Il se tient sous le thème : « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux regards, nouveaux défis ».

De l’avis du journal Le Faso.net, environ 2500 agents de sécurité seront mobilisés pour assurer la sécurité des festivaliers et des Burkinabè à cette 27e édition du FESPACO 2021.

D’après lui, les festivaliers sont invités à signaler tout cas suspect aux Forces de défense et de sécurité (FDS), afin de leur permettre de mener à bien leurs activités de sécurisation des lieux.

Le journal en ligne Burkina 24, pour sa part révèle que 239 films de 50 pays sont en compétition à cette fête du cinéma africain qui se tient du 16 au 23 octobre prochain à Ouagadougou.

Le confrère rappelle que pour ce FESPACO 2021, le Sénégal est le pays invité d’honneur de la biennale de la fête du cinéma africain.

Agence d’information du Burkina

NO/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here