Burkina-Assassinat-Commémoration

34 ans après son assassinat, le Burkina Faso commémore la mémoire du président Sankara

Ouagadougou, 15 oct. 2021 (AIB)- Le Burkina Faso a commémoré vendredi, la mémoire de son héros national, le capitaine Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’Etat.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a salué vendredi, la mémoire du président Thomas Sankara par le dépôt de gerbe de fleur au mémorial portant son nom, sis à l’ex-conseil de l’Entente de Ouagadougou.

« Il y a trente-quatre ans que le président Thomas Sankara et ses compagnons ont péri en ces lieux (site du mémorial Thomas Sankara) », a déclaré le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Beouindé.

M. Béouindé s’exprimait vendredi, au Mémorial Thomas Sankara de Ouagadougou, à l’occasion de la cérémonie commémorative du trente-quatrième anniversaire de l’assassinat, du père de la révolution burkinabè.

Il a précisé que la nation rend hommage au héros national dont les idéaux ont traversé les frontières du Burkina Faso.

Selon lui, il y a trente-quatre ans que des individus ont tenté d’étouffer l’espoir d’un peuple, toute chose de son avis, qui n’a pas été possible du fait que les Burkinabè adhèrent toujours aux valeurs du président Thomas Sankara.

Le bourgmestre de Ouagadougou a indiqué que l’ouverture du procès Sankara va éclairer les citoyens sur la vérité et constitue un pas important vers la réconciliation nationale au Burkina Faso.

Le procès Thomas Sankara et de ses douze compagnons d’infortunes qui a ouvert ses portes le lundi 11 octobre 2021, a été renvoyé au 25 octobre prochain à la demande des avocats de la défense qui veulent s’impregner du contenu du document de 20 mille pages.

« La ville de Ouagadougou est honorée et fière de ce que sera érigé sur sa terre, le mémorial Thomas Sankara pour le monde entier et pour tous les peuples », a- t-il soutenu.

A l’en croire, le mémorial sera un phare qui va illuminer le passé puis garder vivant la mémoire de Thomas Sankara et éclairer le Burkina Faso et l’Afrique.

Pour le président du Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS), le colonel à la retraite, Pierre Ouédraogo, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a entrepris des actions qui immortalisent davantage le père de la révolution.

Il a expliqué qu’il s’agit du baptême de l’université Ouaga 2 à Thomas Sankara à Ouagadougou, la relance du projet de l’Institut des peuples noirs (IPN) dédiée à Sankara et de l’ouverture de son procès.

M. Ouédraogo a également souligné que le chef de l’Etat Kaboré fait de  l’initiative « Produire burkinabè, consommer burkinabè » lancé par le président Sankara, son crédo par son port du Faso Danfani.

En rappel, le 15 octobre 1987, Thomas Sankara et douze de ses compagnons ont été assassinés par un coup d’Etat qui a porté Blaise Compaoré au pouvoir, chassé par une insurrection populaire en 2014, après 27 ans de règne.

Agence d’information du Burkina

NO/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here