Burkina-Genre-Fille-Promotion

Burkina : Children Believe  dresse des «actions prioritaires» pour «une Afrique favorable aux  filles»

Ouagadougou, 14 oct. 2021(AIB)- «Children Believe » en collaboration avec African Child Policy Forum (ACPF) a énuméré mercredi des actions prioritaires en faveur des filles en Afrique dont la promotion de l’éducation et la lutte contre la malnutrition et les violences faites aux femmes.

«Children Believe » en collaboration avec African Child Policy Forum (ACPF) et plusieurs autres partenaires, ont organisé du 11 au 13 octobre 2021, un dialogue régional avec pour thème : «Pour une Afrique favorable aux filles».

Il s’agit «d’un dialogue national sur la situation de la fille au Burkina Faso dans l’objectif de nous accorder sur des actions prioritaires pour un Burkina favorable aux  filles », a affirmé la directrice du bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest de « Children Believe », Mavalow Christelle Kalhoulé, mercredi à la clôture.

Selon elle, la malnutrition est un phénomène touchant l’ensemble des enfants au Burkina Faso avec un taux de 32% qui est  au-dessus de la moyenne de la CDEAO.

« L’éducation préscolaire et secondaire reste un défi pour les filles », a ajouté Mavalow Christelle Kalhoulé.

Elle dénombre environ 5% de filles inscrites au préscolaire   et 20%  au secondaire.

Toutefois, Mme Kalhoulé a loué les grands progrès réalisés au niveau du primaire et du poste primaire.

Sur la question des violences faites aux filles, Mavalow Christelle Kalhoulé a invité la population à mettre fin au mariage des enfants qui a des conséquences néfastes tels que les grossesses précoces, le décrochage scolaire et les maladies (VIH/SIDA,…).

«Nos Etats se sont engagés et c’est une responsabilité collective et individuelle pour nous de travailler pour améliorer les conditions de vie et de développement de la jeune fille» a rappelé Mavalow Christelle Kalhoulé.

Agence d’information du Burkina

Cyr/Pn/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here