Burkina-Armée-Violence-Enquête

Burkina/Violences militaires à Pô : Le procureur annonce l’ouverture d’une enquête

Ouagadougou, 13 oct. 2021 (AIB)-Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Pô Nestor Kientga a annoncé dans un communiqué parvenu mercredi, à l’AIB, l’ouverture d’une enquête suite aux violences militaires perpétrées dans la nuit du lundi au mardi, dans la localité.

Le communiqué du procureur daté du mardi, rappelle que des militaires ont violenté des civils dans la nuit de lundi à mardi à Pô (Centre-sud), à cause d’une histoire de mœurs engageant l’un d’entre eux.

« Une enquête a aussitôt été ouverte par mon parquet en vue d’élucider les faits et situer les responsabilités » affirme le procureur du Faso dans son communiqué.

Il précise que « ladite enquête est confiée à la Brigade territoriale de gendarmerie de Pô qui a déjà enregistré des plaintes ».

Il invite par conséquent, « toute personne victime ou témoin des incidents intervenus (à) se rendre spontanément à ladite Brigade aux fins de prendre en compte sa version ».

Selon le communiqué, ni « le procureur du Faso, ni aucun autre magistrat, ni les autres acteurs de la juridiction n’étaient présents sur les lieux au moment du déroulement des incidents sus visés et qu’ils n’ont pu être personnellement touchés ».

Le procureur du Faso souhaite prompt rétablissement aux blessés et appelle la population au calme.

Il rassure également les victimes que les faits sus évoqués et tout autre fait infractionnel que révèlera l’enquête seront traités conformément à la loi.

Mardi, les populations de la ville de Pô (Centre-sud) qui avaient bloqué la Route nationale n°5 (RN5)  pour protester contre ces violences, ont accepté de lever le blocus, tout en exigeant la mutation des éléments incriminés.

Le nouveau chef d’Etat-major général des Armées, le général de brigade Gilbert Ouédraogo, installé mardi, a fermement condamné « cet incident inadmissible » qui implique des militaires dans le contexte de lutte contre le terrorisme.

Agence d’information du Burkina

WIS/az

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here