Burkina-Armée-Civils-Crise-Mesure

Violences militaires à Pô: L’armée burkinabè va sanctionner tous les éléments fautifs

Ouagadougou, 12 oct. 2021 (AIB)- L’armée a promis de prendre des mesures disciplinaires contre tous les militaires qui ont violenté des civils dans la nuit de lundi à mardi à Pô (Centre-sud), à cause d’une histoire de mœurs engageant l’un d’entre eux.

«Une enquête a été diligentée pour identifier tous les militaires fautifs et des mesures disciplinaires seront prises à l’encontre de ceux formellement identifiés conformément au règlement de discipline des Forces armées nationales», indique un communiqué transmis mardi après-midi à l’AIB.

Des jeunes militaires ont bastonné aveuglement dans la nuit de lundi à mardi, des populations civiles de Pô (Centre-sud), en représailles aux coups reçus par un des leurs dimanche, à cause d’une histoire de mœurs.

Les populations ont alors paralysé la ville pendant plusieurs heures pour exiger la prise en charge des blessés, des dédommagements et la mutation des militaires incriminés.

Le nouveau chef d’Etat-major général des Armées, le général de brigade Gilbert Ouédraogo, installé ce mardi, a fermement condamné «cet incident inadmissible» qui implique des militaires dans le contexte de lutte contre le terrorisme.

En rappel, le Burkina Faso essuie depuis 2016, de régulières attaques terroristes qui ont causé la perte de centaine de personnes, le déplacement de plus de 1,4 millions d’autres et la fermeture de milliers d’infrastructures communautaires.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here