Burkina-Revue-Presse

Le procès de Thomas Sankara occupe les premières pages des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 11 oct. 2021 (AIB)– Les journaux burkinabè de ce lundi ont tous titré sur le procès du défunt président burkinabè Thomas Sankara, qui s’ouvre ce jour à Ouagadougou.

Le doyen des quotidiens privés burkinabè, L’Observateur Paalga  affiche à sa Une, « Procès Thomas Sankara : Péripéties judiciaires d’un dossier insubmersible ». Le journal se demande si « La vérité du tribunal sera-t-elle celle de l’histoire ? ».

« L’Obs »  pense qu’« à défaut d’en avoir la réponse, on croise les doigts pour qu’au moins ce procès participe à déblayer les obstacles sur la voie de la réconciliation nationale au Burkina ».

Le Pays met à sa Une : « jugement de l’affaire Thomas Sankara : un procès digne d’intérêt pour l’histoire et pour l’avenir ».

Le quotidien a interrogé quelques personnes clés de cette affaire et le porte-parole des avocats de la famille Sankara, Me. Prosper Farama espère qu’« on ne va pas nous servir une parodie de justice ».

« L’absence de Blaise Compaoré au procès était prévisible », clame dans le journal, le député Elie Zongo de l’UNIR/PS, parti de Me Bénéwendé Sankara, un des avocats de la famille du défunt président.

Pour Boureima Sankara du parti Agir ensemble, « ce procès forcé n’a d’autres objectifs que de répondre à des déboires de certains hommes politiques ».

Le Quotidien Sidwaya a traité ce procès historique dans son éditorial avec pour titre, « Une victoire sur l’impunité ». L’éditorialiste écrit que « ce matin s’ouvre le procès des présumés coupables de l’assassinat du père de la Révolution burkinabè, le capitaine Thomas Sankara avec douze autres personnes, le 15 octobre 1987, à l’endroit-même où trône de nos jours, un monument à sa gloire ».

Pour le quotidien d’Etat, « trente quatre ans après, le procès qui paraissait une ligne d’horizon, toujours proche, toujours lointaine, sera enfin enrôlé ».

L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, dans sa rubrique ‘’Simples détails’’ titre : « Dossier Sankara, qu’il s’ouvre, qu’on juge et qu’on en finisse avec ! ».

Pour le quotidien bobolais, « en plus de l’effet positif qu’il doit produire sur le processus de réconciliation nationale, il doit permettre de retracer l’histoire exacte d’un peuple à un moment donné ».

Les journaux ont également traité d’autres actualités. Sidwaya a fait cas du forum national des jeunes et a titré, « le Président du Faso, Roch Kaboré réaffirme sa foi en la jeunesse ».

Le Pays, pour cette même actualité, met en exergue, une déclaration du président Kaboré aux jeunes, à savoir : « ma foi en la jeunesse reste inébranlable ».

Sidwaya a également mentionné à sa Une, « Développement durable : l’Italie renforce le pont avec l’Afrique ».

L’Express du Faso a dans sa grande Une, traité d’un problème foncier avec comme titre, « Commune rurale de Bama : décryptage des énigmes d’un lotissement qui oppose ».

Agence d’information du Burkina


AS/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here