Burkina-Presse-Revue

Justice, forum et FILEP dominent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 8 oct. 2021 (AIB)-Les parutions de ce vendredi, commentent le forum national des jeunes 2021 qui a ouvert jeudi, ses portes à Koudougou (Centre-Ouest), la neuvième édition du Festival international de la liberté et de la presse (FILEP) et le procès Thomas Sankara.

« Procès Thomas Sankara : Le parquet militaire dévoile la conduite à tenir », affiche à sa Une, le doyen des quotidiens du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Selon lui, à 96 heures de l’ouverture du procès Thomas Sankara, le comité d’organisation a dévoilé hier jeudi  à Ouagadougou, les consignes édictées par le parquet militaire, afin de permettre au public d’assister aux audiences et aux journalistes de faire leur travail en toute sérénité.

Le journal renseigne entre autre que les téléphones portables, les appareils électroniques, le port des pagnes, des casquettes, des foulards, des écharpes, des banderoles, des tee-shirts, à l’effigie d’un des accusés ou d’une victime ne seront pas autorisés pendant le procès.

Le quotidien privé précise qu’un accent sera mis sur les fouilles pour assurer la sécurité des populations qui désirent assister au jugement du père de la révolution burkinabè, assassiné le 15 octobre 1987 par un coup d’Etat.

A propos, le quotidien privé Le pays soutient à sa manchette que l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) invite le tribunal militaire à dire « le droit, rien que le droit ».

A l’en croire, le porte-parole du Balai citoyen, Ismaël Kinda affirme que l’absence de l’ancien président du Burkina, Blaise Compaoré, ne constitue  pas « un problème fondamental » pour le procès Thomas Sankara.

Pour le quotidien public Sidwaya, le procès des personnes mises en accusation, dans l’assassinat du président Thomas Sankara et de ses douze compagnons s’ouvre le lundi 11 octobre 2021 dans la salle des Banquets de Ouaga 2000.

Le journal public signale que trois portes d’entrée ont été prévues,  à savoir une pour les magistrats, une pour les journalistes et la 3e pour le grand public.

Quant au quotidien privé L’Express du Faso, édité à Bobo, il  s’interroge à sa première page : « Affaire Thomas Sankara : Saura-t-on jamais la vérité ? ».

Sous un autre registre, le même journal note à sa manchette : « Forum national des jeunes : La jeunesse se mobilise à Koudougou pour la réconciliation ».

D’après le confrère, l’édition 2021 du Forum national des jeunes se tient du 7 au 9 octobre à Koudougou sous le thème « Réconciliation nationale au Burkina Faso : rôle et place de la jeunesse » sous la présidence du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

A lire le journal, les jeunes ont réaffirmé à l’ouverture des travaux, leur engagement à œuvrer pour la paix  dans le pays.

Dans la même dynamique,  L’Observateur Paalga note que la  rencontre a été marquée par des messages forts et des prises de position des représentants des jeunes sur la situation sécuritaire du moment.

Quant au quotidien public Sidwaya, il  précise que la jeunesse venue des treize régions du Burkina souhaite leur implication dans le processus de réconciliation.

Au sujet du Festival international de la liberté et de la presse (FILEP),  Sidwaya titre : « FILEP 2021 : La 9e  édition se tiendra du 10 au 13 novembre ».

De son avis, le Comité de pilotage du FILEP a initié hier jeudi à Ouagadougou, un point de presse pour annoncer la 9e édition du festival prévue du 10 au 13 octobre prochain.

Même son de cloche pour le quotidien privé Le pays, qui affirme que la rencontre connaitra des innovations majeures dont une foire et sera placée sous thème : « Au carrefour des crises sanitaires, sécuritaires, politiques et des mutations technologiques, construisons des médias résiliant au service des citoyens africains ».

Le quotidien bobolais, L’Express du Faso fait savoir que le grand concours  de ce festival est celui de la photo, caricature et dessin de presse dont les œuvres sont toujours recevables jusqu’au 16 octobre prochain.

Agence d’information  du Burkina

NO/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here