Burkina-Jeunesse-Forum

Burkina: Bala Sakandé prône une réconciliation « inclusive » avec la contribution de la jeunesse

Ouagadougou, 7 oct. 2021 (AIB)- Le président de la représentation nationale, Alassane Bala Sakandé a invité jeudi à Koudougou (Centre-Ouest), la jeunesse burkinabè, à mettre en exergue ses solutions, pour une réconciliation «inclusive (et) durable » au Burkina Faso.

« L’édition 2021 du Forum national des jeunes vous invite à réfléchir sur votre rôle et votre place dans la réconciliation nationale au Burkina Faso », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Selon M. Sakandé, la rencontre constitue une occasion pour la jeunesse de mettre en exergue ses solutions pour une réconciliation « inclusive et durable » au Burkina Faso.

Le patron de l’Assemblée nationale et parrain de la cérémonie s’exprimait jeudi à Koudougou, dans la région du Centre-Ouest, à l’ouverture du forum national des jeunes 2021.

De son avis, toute réconciliation qui se met en place sans  une implication et une adhésion de la jeunesse n’est que leurre et une perte de temps et de ressources.

« Vous vivez dans une époque à la fois angoissante par les multiples défis qu’elle vous impose et stimulante par les nombreuses opportunités qu’elle vous offre pour vous construire », a-t-il confié.

Bala Sakandé  a exhorté  les jeunes  à abandonner les clichés et les préjugés qui  endorment en eux un certain conformisme mental constituant de véritables obstacles pour leur épanouissement personnel.

Et d’ajouter  que « vous avez l’âge de tous les possibles, de tous les rêves et de toutes les passions. Sortez des sentiers battus, explorez et tentez les approches inhabituelles, libérez votre génie créateur ».

Il s’est réjoui que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, accorde une place de choix aux préoccupations de la jeunesse burkinabè et a encouragé le gouvernement à accélérer la mise en œuvre dudit projet.

D’après le premier responsable de la représentation nationale, les jeunes ont besoin des politiques publiques « volontaristes » qui vont leur permettre de se réaliser eux-mêmes.

Ce forum se tient moins d’une semaine après l’attaque terroriste du détachement  militaire de Yirgou dans la commune de Barsalogo (Centre-Nord) qui a coûté la vie à quatorze militaires.

Aussi, M. Sakandé a appelé tous les Burkinabè, des villes et des campagnes à se mettre debout, afin de barrer la route aux forces obscurantistes qui s’opposent au modèle de société du Burkina Faso.

La présente édition du Forum national des jeunes se tient après celui de Bobo-Dioulasso qui a eu lieu en 2019.

Agence d’information du Burkina         

NO/wis  

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here