Etude Nationale Prospective Burkina 2025 : Les ministères et institutions apportent leurs contributions

Bobo-Dioulasso, 6 oct. 2021 (AIB)- Ouverture de l’atelier de consolidation des contributions des ministères à l’évaluation technique de l’Etude nationale prospective (ENP) BURKINA  2025.

Dans le cadre de l’évaluation technique de l’Etude nationale Prospective, la Direction Générale de l’économie et de la planification a initié le 31 août 2021, à Bobo-Dioulasso, un atelier technique de consolidation des contributions des ministères et institutions à l’évaluation technique de l’Etude Nationale Prospective ENP BURKINA  2025.

Cette rencontre technique avait pour objectif de disposer d’un rapport d’évaluation de la contribution de la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles, ministérielles et transversales ainsi que des plans locaux de développement à la réalisation des composantes de la vision prospective Burkina 2025.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme KABORE/ PARE Alimata, Conseiller technique de Madame le Ministre délégué à l’Aménagement du territoire et de la Prospective.

Composés essentiellement de cadres de la planification et des collectivités, les participants à cette activité ont eu pour mission de produire un rapport consolidé de la contribution des ministères et institutions à la réalisation de la vision prospective Burkina 2025 ;

Ils ont également produit un rapport consolidé de la contribution des collectivités territoriales à la réalisation de la vision prospective Burkina 2025 ;

L’analyse des différentes politiques publiques à travers les critères d’évaluation tels que  la pertinence, l’efficacité, l’efficience, l’impact et la durabilité ont également meublé la rencontre.

Les participants ont aussi fait des recommandations pertinentes en vue d’orienter la formulation de la nouvelle vision prospective post 2025.

La bonne mise en œuvre et suivi évaluation des politiques publiques tant au niveau sectoriel que local constitue une des préoccupations majeures du Gouvernement afin de répondre aux préoccupations des populations soulevées dans l’ENP a indiqué Madame la Conseillère technique de dans son discours d’ouverture.

L’Etat consacre chaque année une proportion énorme du budget de l’Etat à l’élaboration et à la mise en œuvre de ces politiques car elles constituent les forces motrices à l’atteinte de la vision de développement née des aspirations des Burkinabè à savoir « Le Burkina Faso, une nation solidaire, de progrès et de justice qui consolide son respect sur la scène internationale », a ajouté  Mme KABORE/ PARE Alimata, Conseiller technique de Madame le Ministre délégué à l’Aménagement du territoire et de la Prospective.

Source : Direction Générale de l’économie et de la planification.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here