Burkina-Assainissement

Burkina : Le gouvernement réfléchit sur la création d’une agence pour l’hygiène publique

Ouagadougou, 6 oct. 2021 (AIB)-Le ministère de l’Eau et de l’assainissement  a entamé hier mardi, des réflexions pour la  création d’une agence pour l’hygiène publique, afin de résorber le problème de l’insalubrité au Burkina Faso, rapporte le quotidien national Sidwaya.

Le quotidien public rapporte les propos du secrétaire général (SG) du ministère de l’Eau et de l’assainissement (MEA), Alassoum Sori, qui affirme que son département réfléchit à la création d’une agence dédiée à l’hygiène publique pour faire face à l’insalubrité dans le pays.

A l’en croire, l’initiative de l’Etat constitue une réforme « stratégique » au niveau du nouveau Plan national de développement économique et social (PNDES) II.

Selon le journal, M. Sori s’exprimait hier mardi à Ouagadougou, au cours de la deuxième session ordinaire de l’année du Cadre partenarial « Eau et assainissement »(CaPa) de son département.

Il a précisé que la rencontre a pour but également d’améliorer l’efficacité de l’aide dans le sous-secteur « Eau et assainissement » pour une résilience des populations en matière d’hygiène au Burkina.

« Sur le plan national, nous sommes à 19% du taux d’accès à l’assainissement et près de 60% des populations en milieu rural n’ont pas accès aux latrines », a-t-il déploré.

De  l’avis de  Alassoum Sori,  le domaine de l’assainissement accuse un retard par rapport aux autres indicateurs sociaux notamment l’eau potable et la santé et il précise que son ministère s’attèle à apporter une réponse appropriée à la question.

Le SG du MEA a souligné qu’il est nécessaire de s’appuyer sur les populations à travers des sensibilisations pour que l’assainissement  soit une réalité au Burkina Faso.

Le représentant du chef de file des Partenaires  techniques et financiers (PTF) du groupe environnement, eau et assainissement, Ousmane Yaya Bocoum s’est réjoui de la tenue de la deuxième session du CaPa qui selon lui, facilite les échanges autour des thématiques liées à l’assainissement.

« Nous pouvons mieux accorder une synergie d’action en vue d’accompagner de manière efficiente, la mise en œuvre des politiques et programmes du gouvernement dans le secteur de l’eau et de l’assainissement », a-t-il confié selon Sidwaya.

A cette rencontre, la mise en œuvre des  différents programmes du secteur « Eau et assainissement » et l’amélioration du dialogue entre l’Etat et les PTF étaient au menu des échanges pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.

Agence d’information du Burkina

NO/wis

Photo: Sidwaya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here