Burkina-Jeunes-Dialogue

Burkina : Un forum pour sensibiliser les jeunes sur les vertus du dialogue social

Ouagadougou, 28 sept. 2021 (AIB)-Le Haut conseil du dialogue social (HCDS), a ouvert mardi pour 48 heures, à Ouagadougou, un forum de sensibilisation sur les vertus du dialogue social au profit des jeunes.

A l’ouverture des travaux du forum, le président du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Domba Jean Marc Palm, a indiqué aux jeunes que l’avenir du Burkina Faso se trouve dans leurs mains.

« Il vous appartient de le construire édifice par édifice, pierre par pierre mais sachez que cette œuvre ne peut se réaliser sans un climat social apaisé, défi auquel notre pays est plus que jamais confronté », a-t-il noté.

Pour Domba Jean Marc Palm, cette rencontre vise à faciliter l’implémentation de la culture du dialogue social de manière pérenne dans les relations professionnelles et par extension dans les relations sociales.

Ce présent forum, à entendre le président du HCDS, constitue les premiers jalons du changement nécessaire qu’il faut pour une société plus paisible et favorable au développement.

Selon ses explications, l’environnement du Burkina post-insurrectionnel marqué par l’incivisme grandissant, la défiance à l’autorité de l’Etat et les revendications tous azimuts accompagnées parfois de refus de négociations ou de violence, n’est pas favorable à la cohésion sociale, la paix ou le développement dans le pays.

Pendant ces 48 heures, les jeunes venus des quatre coins de Ouagadougou vont s’outiller à travers des communications sur plusieurs thématiques.

Notamment la citoyenneté, le développement et l’emploi des jeunes, le dialogue social et le développement, l’expérience japonaise en matière de développement et de dialogue social, etc.

La réflexion autour de ces thématiques doit permettre d’envisager des solutions innovantes afin de relever les défis du dialogue social au Burkina Faso, a soutenu Domba Jean Marc Palm.

Pour le parrain de la cérémonie, le ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré, ce forum est une invite à un nouveau départ en matière de vivre ensemble au pays des Hommes intègres.

Un nouveau départ dans lequel, il a estimé qu’il convient absolument de reconnaitre et de promouvoir la contribution spécifique de chaque entité notamment celle des jeunes.

« Plus les jeunes seront convaincus de l’importance du dialogue social et de ses liens avec le développement et se l’approprieront, mieux ils contribueront au développement national », a laissé entendre le ministre.

Agence d’information du Burkina

KR/KAR/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here