Burkina-Presse-Revue

La Politique au cœur des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 28 sept 2021 (AIB)- Les journaux burkinabè commentent toujours la désignation du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, aux commandes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) et la reprise du dialogue politique entre majorité et opposition.

« Dialogue politique : majorité et opposition ont repris langue », arbore à sa manchette, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Le journal privé rapporte que depuis lundi 27 septembre 2021, les acteurs politiques de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) et du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont repris à Ouagadougou, le dialogue politique suspendu en juin dernier.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Clément Sawadogo précise dans le journal, que les deux parties vont reprendre les discussions sous de meilleurs auspices, là où elles s’étaient arrêtées la dernière fois.

Le confrère signale que l’opposition s’était retirée du dialogue politique, en annonçant des marches de protestation contre le pouvoir qu’elle jugeait inactif, face à la multiplication des attaques terroristes au Burkina.

Dans la même dynamique, le quotidien privé Le Pays titre : « Dialogue politique au Burkina : La majorité et l’opposition reprennent langue ».

De son avis, les acteurs de la scène politique ont 48 heures pour aborder, entre autres, les questions de sécurité et de réconciliation nationale dans le pays.

Quant au journal public Sidwaya, il publie à sa Une : « Gouvernance politique : opposition et majorité renouent avec le dialogue ».

A en croire, Sidwaya, l’opposition politique burkinabè et la majorité au pouvoir ont décidé de regarder dans la même direction avec cette reprise des échanges.

Selon ce journal, le CFOP, Eddie Komboïgo note que les parties ont décidé de reprendre les discussions dans l’intérêt supérieur de la nation.

Pour sa part, le journal privé l’Express du Faso, édité à Bobo Dioulasso s’interroge à sa première page :

« Reprise du dialogue politique : A quoi faut-il s’attendre ?».

Sous un autre registre, le même journal révèle à sa manchette : Mouvement du peuple pour le progrès : « Composition du bureau exécutif national ».

Pour le quotidien bobolais, le nouveau bureau exécutif national du MPP, issu du 2e congrès extraordinaire, tenu du 24 au 26 septembre 2021, se compose de 81 membres.

De son côté, le quotidien privé commente les propos de Yahaya Zoungrana du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP-opposition) sur l’élection de Bala Sakandé.

Selon ce dernier, « le peuple tirera profit de l’apaisement du climat politique ».

Dans la même veine, Boukari Conombo du Brassard noir affirme que l’élection de M. Sakandé constitue « un choix très bien mûri », de la part du parti au pouvoir.

Agence d’information du Burkina

NO/wis 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here