Burkina-Développement-Financement-Aide

Aide : Le Burkina Faso a bénéficié en 2020 d’environ 1 253 milliards de FCFA (ministre)

Ouagadougou, 23 sept. 2021 (AIB)-La ministre déléguée en charge de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré a annoncé jeudi que le Burkina Faso a bénéficié en 2020, d’environ 1 253 milliards de FCFA des partenaires techniques et financiers (PTF).  

« Le montant des décaissements au titre de l’aide publique au développement (APD) au profit du Burkina Faso (en 2020) s’est établi à 2 143 millions de dollars US, soit environ 1 253 milliards de FCFA », a déclaré la ministre déléguée en charge de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré.

Mme Zouré s’exprimait jeudi à Ouagadougou, lors de la cérémonie de publication officielle du « rapport sur la coopération pour le développement 2020 ».

Selon elle, ce flux d’aide qui a connu un accroissement de 38% représente l’effort déployé par les PTF pour accompagner le gouvernement dans la lutte contre les effets de la covid-19 et dans les actions de développement.

Pour la ministre, l’APD en 2020  a été majoritairement sous forme de dons et investie essentiellement dans cinq secteurs de planification.

Pauline Zouré a précisé que ces secteurs sont notamment celui du Travail, de l’emploi et protection sociale, de la santé, l’Environnement eau et assainissement, la Production agro-sylvo-pastorale et le secteur Infrastructures de transport, de communication et d’habitat.

La ministre a aussi souligné que 58% de l’APD a été absorbée par ces cinq secteurs. « Le volume global de l’aide absorbé par ces cinq secteurs s’est situé à 1 129 millions de dollars US, soit 52,7% de l’APD totale reçue en 2020 », a-t-elle indiqué.

Le rapport sur la coopération pour le développement (RCD) est un document élaboré par le ministère en charge de l’Economie et qui retrace la situation de l’Aide publique au développement (APD) fournie au Burkina Faso pendant l’année budgétaire écoulée.

Pour la ministre, l’édition 2020 du RCD intervient dans un contexte de la poursuite de la mise en œuvre du plan national de développement économique et social(PNDES) 2016-2020 et de l’élaboration du nouveau référentiel de développement (2021-2025).

Pauline Zouré a tenu à saluer l’ensemble des partenaires techniques et financiers et ONG pour leur accompagnement dans l’élaboration du document.

La ministre et son service technique se disent disponibles pour les différentes observations et suggestions  afin d’améliorer la qualité des prochaines éditions.

Agence d’information du Burkina

AO/wis

  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here