Mali-Indépendance-Commémoration-Discours

Indépendance du Mali : Le président appelle à la responsabilité et au devoir de mémoire

Ouagadougou, 23 sept. 2021 (AIB)- Le colonel Assimi Goïta président de la transition malienne, à l’occasion de la commémoration des 61 ans de la fête d’indépendance du pays, a invité mardi soir, les maliens « à la responsabilité et au devoir de mémoire ».

 « Par-delà les aspects festifs de cette commémoration si importante pour notre nation, l’heure doit être à la responsabilité et au devoir de mémoire », a déclaré le colonel Assimi Goïta, dans son message à la Nation.

Selon le président de la transition malienne, « par une analyse rigoureuse, le constat (du pays) est certes préoccupant, mais cela ne doit nullement » pousser (les maliens) au désespoir qui n’est, en réalité, qu’un signe d’abandon ».

Il a indiqué que « la feuille de route et la charte de la Transition ont été validées par le peuple souverain (malien), à travers des journées de concertation nationale tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020 ».

Cela « avec comme objectif ultime de favoriser le rétablissement de l’ordre institutionnel et amorcer le processus de refondation de l’Etat » a-t-il ajouté.

Il a relevé que « les premiers acquis de la Transition, après 8 mois d’exercice, avaient failli être compromis par une démarche impénitente qui violait l’équilibre sur lequel reposaient les institutions de la Transition ».

C’est pourquoi, selon lui, « le 24 mai 2021, l’Armée a décidé, une fois de plus, de prendre ses responsabilités pour éviter le chaos à (la) nation (malienne) ».

En effet, le 24 mai dernier, le colonel Assimi Goïta et ses hommes ont perpétré contre le président de Transition Bah N’Daw dont il était le vice-président, leur second coup d’Etat.

Ce dernier avait été porté à la tête de la Transition sous pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) après le premier coup d’Etat du colonel Goïta contre le président Ibrahim Boubacar Kéita le 18 août 2020.

Selon le colonel président Goïta, « son pays suit avec constance sa marche vers la refondation de son architecture politique et institutionnelle ».

A cet effet, il a affirmé que « le programme d’action gouvernemental s’articule autour de 4 axes notamment le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ».

Ce programme comprend également, « les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation des élections générales et la promotion de la bonne gouvernance », a-t-il poursuivi.

Le colonel Assimi Goïta s’exprimait mardi soir à l’occasion de la commémoration des 61 ans de la proclamation de l’indépendance du Mali par le président Modibo Kéita le 22 septembre 1960.

La commémoration a été marquée mercredi par « le dépôt de gerbes de fleurs au monument de l’indépendance » par le président de la transition Assimi Goïta.

Le colonel s’est ensuite rendu à Kati afin de présider le défilé militaire marquant la commémoration du 61e anniversaire de l’indépendance du Mali.

Le chef de l’Etat malien a aussi reçu le marcheur Banou Diarra qui a parcouru 480 kilomètres à la marche de Mouribla (cercle de San) à Kati.

Ce dernier a marché pendant 6 jours, pour venir remettre le drapeau national au président de la Transition, colonel Assimi Goïta, à sa résidence de Kati. Le président l’a remercié pour son message de paix et son patriotisme.

Un autre temps fort de la commémoration a été l’organisation de deux compétitions de footballs.

La première entre la présidence de la république et le conseil national de Transition (Assemblée nationale) qui s’est soldée par un score nul et vierge (0-0).

Le second match entre le gouvernement malien et l’Association des journalistes maliens a été remporté par le premier par un but à 0. Le gouvernement a remporté la coupe Assimi Goïta.

Agence d’information du Burkina

SS/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here