FOOT-BFA-CIV-SPORT-COUPE-CAF

Préliminaires Coupe CAF : « nous allons gagner demain quelque soit la manière », selon Ousmane Diané

Abidjan, 18 sept. 2021 (AIB) – Le milieu défensif de l’ASFA-Yennenga Ousmane Diané a déclaré samedi soir à Abidjan (Côte d’Ivoire) que son équipe « va gagner » le FC San Pédro qu’elle croise dimanche (14h30 TU) au stade Robert Champroux, comptant pour le match retour des préliminaires de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

C’est à l’issue de la prise de contact avec la pelouse du Champroux que Ousmane Diané a fait cette déclaration. « Nous allons gagner demain quelque soit la manière », a dit le jeune milieu de terrain de l’ASFA-Y.

Il a poursuivi que « avec le travail que nous faisons je me dis qu’on peut gagner cette équipe. On se sent bien avec les entrainements ».

Pour lui, le match nul obtenu à Marrakech (Maroc) lors du match aller est dû au fait que « on n’est pas vite rentré dans le match compte tenu du terrain qui était nouveau pour nous. On ne s’est pas vite adapté ».

Ousmane Diané s’était d’abord convaincu que cette équipe de San Pédro qu’il n’avait jamais croisé « était au dessus de nous, mais après le match on a vu que non, nous sommes les mêmes ».

Son coéquipier à la pointe de l’attaque asfasienne Saïdou Sawadogo qui est également à sa première expérience en campagne africaine a dit avoir le moral haut. « Je ferai tout pour marquer un but », a-t-il fait savoir.

Et cette victoire annoncée passera par des bons centres des latéraux, qui ont beaucoup manqué à l’aller. Mais le latéral gauche Cheich Ouédraogo promet « s’appliquer demain sur nos centres ».

Après cette prise de contact avec la pelouse, l’entraineur Rigo Gervais Coach la juge « bonne et jouable. C’est une bonne pelouse pour jouer un football offensif ».

L’entrainement du jour s’est beaucoup axé sur les coups de pieds (arrêtés, de réparation etc.).

« On essaie d’agrémenter nos situations standards car un match peu être bloqué par le jeu et les corners, les coups francs et autres peuvent venir débloquer », explique le technicien ivoirien de l’ASFA-Y.

« On va jouer à 14h30 et c’est pas facile et il faut s’adapter. Il faut qu’on ait l’effet mental pour ce match. Il faut avoir le cœur vaillant. L’équipe va se bonifier puis monter en puissance. On avait un complexe d’infériorité et vous l’avez senti dans les premières minutes au match aller. Après le premier frottement, le match s’est terminé en bagarre et on s’est donné rendez-vous à Abidjan ici », souligne coach Gervais.

« L’adrénaline est donc monté des deux côtés et on espère que nos garçons vont répondre présents à ce rendez-vous qui est important », conclut-il.

Agence d’information du Burkina
AS/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here