Burkina-Presse-Revue

Faits de société et récompense dominent la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 15 sept. 2021 (AIB)-Les quotidiens burkinabè de ce mercredi, commentent la distinction de la commune de Ouagadougou par le prix « Ville africaine solidaire », dans le cadre de son projet de revalorisation de la ceinture verte de Ouaga et des faits de société.

« Meurtres à Boudiéri (kantchari) : Cinq personnes déférées au parquet », affiche à sa Une, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens du Burkina Faso.

Selon lui, le drame survient après ceux de  Banlo (Sud-Ouest), où trois agents du Centre de contrôle des véhicules et automobiles (CCVA) sont morts, suite à un lynchage et de Sabcé (Centre-Nord), où  l’on a découvert des corps sans  vie sur le site minier de Bissa Gold.

Le journal rapporte que le drame a eu lieu le 5 septembre dernier à Boudiéri  dans la commune de Kantchari entrainant  la mort d’un berger, suite à des dégâts causés par son troupeau dans le hameau de culture dudit village.

A l’en croire, un communiqué du procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Diapaga révèle que cinq personnes ont été déférées au parquet après les investigations.

Dans la même veine, le journal privé Le pays écrit : «Conflits éleveurs-agriculteurs à Kantchari : 5 personnes déférées au parquet ».

Le confrère précise que la victime du nom de Tamba Tankoano, âgée de 12 ans environ a été remise aux parents pour inhumation suivie des auditions des parents le 7 septembre 2021 par la Brigade territoriale de Gendarmerie de Kantchari.

Le même quotidien privé fait cas d’un autre évènement malheureux survenu également  dans la région du Centre.

A propos, il laisse voir à sa première page : « Mort des suites de sévices corporels d’un jeune à Yamtenga : La famille Konditamdé sous le choc, le QG des Koglwéogo saccagé ».

A lire le journal, Jacob Konditamdé, la trentaine serait mort, le lundi 13 septembre 2021, des suites de sévices corporels de la part des Koglwéogo installés dans le secteur 46 de l’arrondissement 11 de Ouagadougou.

Au sujet des évènements tragiques, le quotidien public Sidwaya note à sa manchette : Double meurtre à Kantchari : Cinq personnes mises en examen.

Le journal public souligne que les personnes interpelées seront mises en examen pour assassinat, complicité d’assassinat, tentative d’assassinat, de rébellion et d’assistance aux criminels.

Le quotidien public exhorte les Burkinabè  à ne plus faire justice, eux-mêmes dans de pareilles circonstances.

Sous un autre registre le même journal  publie à sa manchette : « La Ceinture verte de Ouaga primée à Paris ».

« Le journal de tous les Burkinabè » souligne que les initiatives burkinabè, en matière de promotion de l’environnement et d’un cadre de vie décent commencent à récolter des lauriers à l’international.

Selon le quotidien public, la commune de Ouagadougou a été honorée  le lundi 13 septembre 2021 à Paris en France,  par le « Prix ville africaine solidaire et durable » dans le cadre de son projet de revalorisation de la ceinture verte de la ville.

De son côté, le journal Le Pays note à sa manchette : « Prix ville solidaire et durable : La commune de Ouaga récompensée ».

De son avis, le bourgmestre  de Ouagadougou,  Armand Roland Pierre Béouindé a fait le déplacement de l’hôtel de ville de Paris pour réceptionner le grand prix « ESSEC de la ville solidaire et de l’immobilier » de l’année 2021.

Quant à L’Observateur Paalga, il mentionne à sa Une : « Revalorisation de la ceinture verte : Ouaga honorée à Paris ».

Il rappelle que cette troisième édition  de l’excellence, a été l’occasion de décerner quatre prix à des villes pour leur gestion.

Outre celui de la commune de Ouagadougou, il y a eu les « Prix grand Paris de l’innovation urbaine », du « Prix de la ville hospitalière » et « du Prix financement solidaire et ville durable ».

Agence d’information du Burkina

NO/Wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here