Burkina-Politique-Parti-Fusion

Burkina : Le Parti socialiste-Burkina annonce sa fusion avec le parti au pouvoir contre l’insécurité

Ouagadougou, 15 sept.2021 (AIB) – Le président du Parti socialiste (PS)-Burkina, Aboubakar Balima a déclaré, mercredi, lors d’un point de presse que son parti n’existe plus et qu’il faut unir les forces pour accompagner le gouvernement et tous ceux qui luttent contre le terroriste.

« Nous avons vu qu’avec la situation sécuritaire que nous vivons avec les menaces terroristes, qu’il faut nous unir les forces », a indiqué mercredi le désormais ex-président du PS-Burkina, Aboubakar Balima.

M. Balima informait  l’opinion publique au cours d’un point de presse, de la fusion de son parti avec le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP-au pouvoir) pour, selon lui, la consolidation de la paix et de la démocratie au Burkina Faso.

Pour Aboubacar Balima, cette fusion avec le parti majoritaire, témoigne de leur contribution à la démocratie, à la paix et à la cohésion sociale et surtout leur permet d’apporter des idées pour la construction socio-économique et politique du pays.

En rappel, le PS-Burkina a été officiellement reconnu le 4 septembre 2017 et c’est le 25 novembre 2017 que le parti a été présenté au public lors d’un point de presse.

Avec Aboubacar Balima à sa tête depuis sa création, les idéaux du PS-Burkina étaient la protection des libertés individuelles et collectives, la défense des intérêts supérieurs de la nation.

Selon son ex premier responsable, les institutions du parti ont été dissoutes lors de son premier congrès extraordinaire tenu les 4 et 5 septembre 2021.

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des attaques terroristes causant de nombreuses pertes en vies humaines, plus de 1,4 millions de personnes déplacées internes et de nombreux dégâts matériels.

Agence d’information du Burkina

AO/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here