Burkina-Presse-Revue

Crise humanitaire et coopération au menu des journaux burkinabè

Ouagadougou, 14 sept. 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mardi, évoquent à leur Une, la coopération parlementaire entre le Niger et le Burkina Faso et la situation humanitaire du pays, avec  près  d’un 1,5 million de personnes déplacées suite aux attaques terroristes.

« Situation humanitaire au Burkina : Près de 1,5 million de déplacés  internes », arbore à sa manchette, le doyen des quotidiens burkinabè L’Observateur Paalga.

Le quotidien privé rapporte que la ministre  de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Hélène Laurence Ilboudo/Marshal a animé hier lundi 13 septembre 2021 à Ouagadougou, un point de presse sur la situation humanitaire au Burkina.

A croire le journal, la ministre a précisé que le pays enregistre à la date du 31 août dernier environ 1 423 378 Personnes déplacées internes (PDI) réparties dans 274 communes.

Le confrère  souligne  également qu’on dénombre parmi ces PDI, 20 829 sinistrés provenant de 22 communes du pays.

Pour sa part, le journal privé Le Pays titre : « Crise sécuritaire au Burkina : 1 423 378 personnes déplacées enregistrées en fin août ».

A lire le journal, le premier responsable du département en charge de l’Action humanitaire signale qu’environ 1 331 300 PDI ont bénéficié d’une assistance alimentaire de 38 000 tonnes de vivres, avec une priorité aux communes en proie à l’insécurité.

D’après Laurence Ilboudo, plus de 2 milliards de FCFA ont été aussi transférés à des PDI et des populations hôtes dans les 13  régions du Burkina.

Quant au quotidien national Sidwaya, il publie à  sa Une : « Déplacés internes au Burkina : Plus d’un million 400 mille au 31 août ».

Le journal public soutient que selon la ministre en charge de la Femme, son département arrive à soutenir les PDI sur le plan psycho-social à travers des dotations en vivres et en matériels.

Le quotidien public Sidwaya explique que des difficultés existent dans la gestion des PDI. Il s’agit notamment de l’augmentation des besoins d’assistance alimentaire, l’accès quasi impossible par la route aux zones des PDI et des populations hôtes, etc.

A propos, le quotidien privé, l’Express du Faso, édité à Bobo à Dioulasso laisse voir à sa première page : « Recensement des déplacés internes : Marshall recadre les organismes humanitaires ».

Selon le journal, la ministre Marshall a fait savoir aux Partenaires techniques et financiers (PTF) que l’assistance apportée aux PDI par le gouvernement ne concerne pas les villes de Ouagadougou, Bobo Dioulasso et  Kaya déjà saturées par le phénomène.

Sous un autre registre, le même journal écrit dans ses colonnes : « Assemblée nationale du Niger : Des émissaires du président chez Bala ».

Pour le quotidien basé à Bobo-Dioulasso, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a  reçu hier lundi 13 septembre 2021 à Ouagadougou, des émissaires de son homologue du Niger Seyni Oumarou.

L’Express du Faso révèle que la délégation conduite par le 4e vice-président de l’Assemblée nigérienne, Ibrahima Yacouba,  a remis à M. Sakandé, une invitation  pour sa participation à l’ouverture solennelle de la session parlementaire  prévue le 27 septembre prochain à Niamey.

Dans la même veine, L’Observateur Paalga mentionne dans ses colonnes : « Coopération parlementaire : Bala  reçoit un carton d’invitation pour le Niger ».

Le doyen des quotidiens burkinabè affirme que lors des échanges avec Bala Sakandé, le représentant du président de l’Assemblée nigérienne, Ibrahima Yacouba a confié que les deux assemblées doivent refléter l’excellence des relations entre les deux peuples.

Agence d’information du Burkina

NO/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here