Burkina-Agriculture-CILSS-Conférence

Burkina : La jeunesse burkinabè, un potentiel énorme pour lutter contre l’insécurité alimentaire (ministre)

Ouagadougou, 13 sept. 2021 (AIB) – Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Docteur Modeste Yerbanga a déclaré lundi que « la jeunesse burkinabè constitue un potentiel énorme pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le secteur agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique ».

 

« La population jeune loin d’être un fardeau est un potentiel énorme pour l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle si les conditions sont créées en terme de créations d’emploi dans le secteur agro-syylvo-pastoral, halieutique et faunique », a déclaré le ministre en charge des ressources halieutiques, Docteur Modeste Yerbanga.

 

Dr Yerbanga s’exprimait lundi, à l’issue d’une conférence publique dans le cadre de la commémoration la 36e journée du Comité permanent Inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Cette année, la commémoration a été placée  sous le thème : « Jeunes, restauration des terres et systèmes alimentaires productifs ».

Selon le ministre Modeste Yerbanga, la jeunesse peut contribuer à la restauration des sols et à l’utilisation des technologies modernes pour des systèmes alimentaires productifs et durables car, ce sont au total 260 000 hectares de sols qui sont dégradés chaque année.

Le ministre a ensuite appelé la jeunesse à s’impliquer davantage aux systèmes alimentaires pour qu’ils soient plus productifs et plus résilients.

« Nous devrons nous investir à ce que nous puissions restaurer ces sols pour pouvoir assurer une meilleure productivité », a-t-il ajouté.

A l’en croire, le gouvernement doit accompagner les jeunes à travers des financements pour une exploitation efficace  et durable des sols.

Créé en 1973 suite aux grandes sécheresses au Sahel, le Comité permanent Inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) regroupe treize (13) pays membres qui lutte contre l’insécurité alimentaire, nutritionnelle et de la désertification au Sahel.

Agence d’information du Burkina

Hb/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here