Burkina -Cooperation-Terrorisme-Lutte

Burkina : l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme (ministre)

Ouagadougou, 8 sept. 2021 (AIB) – Le ministre d’Etat, chargé de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré a affirmé mardi, que l’islam n’a à rien avoir avec le terrorisme et que pour la réconciliation nationale, il faut la déradicalisation des jeunes qui se sont laissés entrainer dans le terrorisme.

« L’islam tel qu’il est vécu en Arabie Saoudite, n’a rien à voir avec ce que certains disent ici en faisant du terrorisme, il y a des institutions qui prêchent le vrai l’islam pour que les gens ne fassent pas la confusion. L’islam n’a rien à voir avec le terrorisme », a affirmé le ministre burkinabè chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin Diabré.

M. Diabré s’exprimait mardi à Ouagadougou après une audience avec l’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Fahad Aldosari , a rapporté le quotidien national Sidwaya.

Selon le ministre chargé de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, l’Arabie Saoudite opère des expériences en matière de réconciliation pouvant être « utiles » au Burkina Faso.

« Il y a la déradicalisation des jeunes qui ont été enrôlés dans le terrorisme. Ils ont des centres dédiés à la déradicalisation. Ce sont des expériences qui peuvent aider le Burkina Faso dans ce que nous appelons la réconciliation sécuritaire, notamment avec les jeunes burkinabè qui se sont laissés entrainer dans le terrorisme », a indiqué Zéphirin Diabré.

Pour l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Fahad Aldosari, c’était une occasion pour lui de s’imprégner des réalités  du département en charge de la réconciliation nationale du pays.

Agence d’information du Burkina

AO/ata/ak

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here