Burkina-Presse-Revue

 Drame, administration et Guinée  au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 6 sept. 2021 (AIB) – Les journaux burkinabè de lundi, commentent la tenue de la troisième conférence annuelle des Chefs de circonscriptions administratives (CCA), le coup d’Etat survenu hier dimanche  en Guinée, sans oublier le drame intervenu à l’université Norbert Zongo de Koudougou,  occasionnant quatre morts

« Drame à l’université Norbert Zongo de Koudougou : Les députés du Boulkièmdé auront l’œil sur le dossier », arbore à sa machette, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Le journal privé rappelle que la dalle d’un édifice en chantier à l’Université Norbert Zongo (UNZ) a cédé le mardi 31 août dernier causant la mort de quatre personnes dont trois étudiants stagiaires.

Le confrère signale qu’au cours d’une visite du site  le vendredi 3 septembre 2021, les députés du Boulkièmdé ont promis de veiller à ce que le dossier ne s’égare pas dans les tiroirs et que les responsabilités soient situées sur cet incident  malheureux.

Pour sa part, le quotidien privé Le Pays  écrit à sa Une : « Drame à l’Université Norbert Zongo : Des Koudougoulais réagissent ».

De son avis, les populations se disent attristées de ce drame et souhaitent que les responsabilités soient situées et punies en fonction des textes en vigueur.

Le drame de Banlo  dans la région  du Sud-ouest)  qui a coûté la vie à trois personnes attire l’attention des journaux burkinabè.

Sur le sujet, le quotidien national  Sidwaya  mentionne à sa première page : «Drame de Banlo : Plus jamais ça au Sud-ouest».

Selon lui, trois agents du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA) ont été lynchés à mort, à la suite d’un accident mortel, le 27 août dernier dans la commune de Boroum- Bouroum.

Le journal public souligne que les populations  de la région du Sud-ouest ont manifesté en scandant « Stop aux lynchages vindicatifs » le  samedi 4 septembre 2021 pour protester contre cet acte «barbare » à l’endroit des travailleurs du CCVA.

De son côté, Observateur Palaga titre : « Triple lynchage à Banlo : Marche de protestation des OSC du Sud-Ouest ».

A l’en croire, les populations les populations du Sud-Ouest  ont marché pacifiquement et condamné la «barbarie» qui s’est produite dans leur localité.

«Sous un autre registre, le même journal  écrit dans ses colonnes : «Chefs de circonscriptions administratives : Session annuelle sur le programme présidentiel ».

Le quotidien privé soutient que la troisième Conférence annuelle des chefs de circonscription administratives (CCVA) s’est déroulée vendredi 3 septembre à Ouagadougou, avec la participation du Premier ministre Christophe Dabiré et  celui en charge l’Administration territoriale, Clément Sawadogo.

De son avis, la CCA a été  instituée en 2018 afin de cadre un cadre d’échanges  entre le gouvernement et les chefs de circonscriptions administratives.

Quant au journal Sidwaya, il laisse voir à sa manchette : «Conférence des chefs de circonscriptions administratives : La nécessité de restaurer l’autorité de l’Etat ».

A le (journal) lire, le ministre en charge de l’Administration territoriale, Clément Sawadogo note que la  cette rencontre se tient dans un contexte national «fortement» agité.

Il renchérit que les échanges sous le thème « Mise en œuvre du programme présidentiel et du référentiel national de développement, rôle des CCA » vise restaurer l’autorité de l’Etat.

Le Coup d’Etat survenu hier dimanche en Guinée s’invite aussi dans l’actualité.

A propos, Sidwaya  s’exclame sa Une : «Guinée : Alpha Condé, le mandat de trop ! ».

Le journal de tous les Burkinabè indique que le président guinéen Alpha Condé, âgé de 83 a été destitué hier dimanche 5 juillet 2021 par le Groupement des forces spéciales (GFS), une entité  bien formée  et dirigée le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Pour sa part, le quotidien privé, L’Express du Faso  édité à Bobo Dioulasso publie à sa Une : « Guinée Conakry : Le troisième mandat qu’Alpha Condé ne terminera (peut-être) pas ».

Sur la question, le journal privé L’Observateur Paalga s’interroge : «Un ancien légionnaire aux affaires ?».

Agence d’information du Burkina

NO/ ata/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here