Burkina-Sécurité-Terrorisme

Le terrorisme a fait plus de victimes au Burkina  qu’au Mali et au Niger réunis (expert)

 Ouagadougou 1er sept. 2021 (AIB) – L’expert en sécurité, Mahamoudou Sawadogo a affirmé que le Burkina est devenu «le ventre mou» du terrorisme, de sorte que le pays compte plus de victimes, en six ans que le Niger et le Mali réunis en dix ans.

«En six ans de guerre contre le terrorisme, nous avons surplombé, en termes de personnes tuées et de déplacés internes, le Mali et le Niger qui combattent le terrorisme depuis déjà dix ans», a déclaré lundi l’expert en sécurité, Mahamoudou Sawadogo.

M. Sawadogo dont les propos ont été rapportés mercredi par le quotidien privé L’Observateur Paalga, s’exprimait lors d’un forum organisé lundi, par la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest et le Centre national de presse Norbert Zongo.

«C’est la première fois qu’un tel niveau de violence est atteint (au Burkina Faso). De 86 civils tués dans 105 incidents sécuritaires entre le 1er et le 31 mars 2021, on est passé à 298 civils tués dans 115 incidents sécuritaires entre le 1er avril et le 14 juin 2021» a indiqué Mahamoudou Sawadogo, selon l’Obs.

L’expert a précisé que durant le mois juillet, le Burkina a enregistré 91 incidents terroristes avec 89 morts contre 60 attaques et 28 morts au Mali alors que le Niger a enregistré 8 attaques et 31 morts.

Notons également que le Burkina a perdu 86 personnes, le 18 août 2021,  dans l’attaque d’un convoi civilo-militaire  sur l’axe Arbinda-Gorgadji (Nord).

11 civils, 4 volontaires pour la défense de la patrie et 15 soldats ont été tués près de Markoye(Nord), le 4 août 2021, rappelle –t-on.

Agence d’information du Burkina

MAK/ata/ak

Photo: Info24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here