Burkina-Presse-Revue

Faits divers et politique se partagent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 1er sept. 2021 (AIB) – Les journaux burkinabè parvenus à l’AIB ce mercredi matin commentent l’actualité marquée essentiellement par la rentrée gouvernementale, ainsi que des faits divers dont l’effondrement, la veille, d’un bâtiment à l’Université Norbert Zongo de Koudougou.

« Effondrement d’une dalle d’un bâtiment en construction à l’université Norbert Zongo de Koudougou : 4 morts », arbore le journal privé Le Quotidien, évoquant ce drame survenu, hier mardi, dans la capitale de la région du Centre-ouest.

A ce propos, le doyen des quotidiens privés burkinabè, L’Observateur Paalga affiche : « Trois étudiants stagiaires et un ouvrier périssent sous les décombres».

Le quotidien national Sidwaya rapporte que parmi les victimes, l’on dénombre trois étudiants dont une fille de l’Institut universitaire de technologie (IUT), en stage pratique sur le chantier pour l’obtention du Diplôme universitaire de technologie (DUT) dans le domaine de la construction et du bâtiment.

Le même journal, dans sa rubrique « On murmure »  aborde une affaire de tentative d’escroquerie, sous le titre : « Le commerçant et l’+l’homme de tenue+».

Sidwaya parle également, dans la même rubrique, d’un commerçant qui achète 28 parcelles dans la cité des forces vives de Ziniaré, chef-lieu de la région du Plateau central et ville hôte de la prochaine célébration de la fête nationale, le 11 décembre.

Dans ses « Révélations », Le Pays  revient sur le drame de Banlo, mentionnant que « les maires des communes du Sud-Ouest (sont) consternés ».

En politique, ce quotidien privé renseigne que les ministres rendent compte de leur gestion au chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, à partir d’aujourd’hui.

Pendant ce temps, L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, parle des « dossiers chauds de la rentrée politique et administrative », à travers sa rubrique « Autant le dire… ».

De l’avis du journal, « l’administration étant au centre de toutes les questions, il est important que ne doivent y être que ceux qui ont l’amour du pays, patriotes avérés, intègres sur les bords et dévoués pour la cause commune ».

Et de regretter que « malheureusement, depuis un certain temps, ce n’est plus le cas ».

Quant à L’Observateur Paalga, il évoque la rentrée gouvernementale sous un ton humoristique, dans sa rubrique « Les humeurs de Barry », avec ce titre : « La chicotte pour les adeptes de l’école buissonnière ».

Aujourd’hui au Faso, de son côté, parle du rapprochement de partis politiques se réclamant de bords sankaristes, signalant qu’« après 10 ans, Siaka Barro de la CPP/FB et Alphonse Ouédraogo de l’URD/MS retournent à l’UNIR/PS».

Le même quotidien privé informe qu’une délégation de la Haute cour de justice (HCJ) a été reçue, hier mardi à Ouagadougou, par le président de Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

A ce sujet, Sidwaya met en exergue : « Haute cour de justice : Khalil Barra et son équipe demandent conseil au chef de l’Etat», là où Le Pays reprend les propos du président de la HCJ, Khalil Barra qui dit : « Nous sommes en train de réfléchir sur le budget ».

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here