Burkina-Socité-Mort-Réaction

Burkina/Sud-ouest : Le lynchage des trois agents de la  CCVA « ne restera pas impuni » (Gouverneur)

Ouagadougou, 29 août 2021 (AIB) – Le lynchage à mort des trois agents du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA), intervenu après un accident mortel à Bouroum-Broum, « ne restera pas impuni », a assuré samedi le gouverneur de la région du Sud-ouest, Emmanuel Zongo, à travers un communiqué.

Dans son communiqué, le gouverneur Emmanuel Zongo rappelle que dans l’après-midi du vendredi 27 août 2021, une équipe de trois agents du Centre de contrôle des véhicules automobiles(CCVA) de retour d’une mission à Gaoua, a été impliqué dans un accident de la circulation.

Il précise que l’accident qui a eu lieu dans le village de Banlo, commune rurale de Bouroum-Bouroum, a causé la mort d’un jeune garçon du nom de Kambou Sami Ambroise.

« Face à cette situation, les occupants du véhicule, pris de peur et par la furie de la population, ont pris la fuite. Ils seront rattrapés et tous les trois froidement abattus en représailles de ce drame », indique la première autorité régionale.

M. Zongo condamne « avec fermeté ces actes de violences extrême et d’auto-justice de type anti-républicain », avant de mentionner que « cette tragédie d’une rare violence ne restera impunie».

Il fait remarquer qu’une enquête a été ouverte par le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Gaoua à cet effet pour situer les responsabilités.

Aux dires du gouverneur, « deux personnes, notamment les principaux suspects ont déjà été interpellées ».

 

Agence d’Information du Burkina

ATA/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here