Burkina-Société-Drame-Réaction

Burkina : Le président Kaboré condamne « énergiquement » l’assassinat des agents du CCVA

Ouagadougou, 29 août 2021 (AIB) – Le président du Faso, Roch Kaboré a condamné « énergiquement », dimanche, l’assassinat des trois agents du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA), invitant la justice à « situer toutes les responsabilités ».

« Tout en regrettant le décès accidentel ce 27 août 2021, d’un enfant dans la localité de Banlo, (commune rurale de Bouroum Bouroum), je condamne énergiquement l’assassinat barbare des agents du Centre de contrôle des véhicules automobiles (CCVA), impliqués dans l’accident de circulation », a écrit le président sur sa page Facebook.

Selon le chef de l’Etat burkinabè, « ces meurtres d’une autre époque ne sauraient être tolérés dans un État de droit ».

Roch Marc Christian Kaboré  présente ses « condoléances aux familles des victimes » et invite « la justice à poursuivre les investigations pour situer toutes les responsabilités ».

Dans son communiqué parvenu à l’AIB, le gouverneur de la région du Sud-ouest a rappellé que dans l’après-midi du vendredi 27 août 2021, une équipe de trois agents du CCVA de retour d’une mission à Gaoua, a été impliqué dans un accident de la circulation.

Il précise que l’accident qui a eu lieu dans le village de Banlo, commune rurale de Bouroum-Bouroum, a causé la mort d’un jeune garçon du nom de Kambou Sami Ambroise.

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Gaoua, à travers un autre communiqué dont l’AIB a reçu copie dimanche, a donné des détails sur le drame et l’enquête y relative.

Il a précisé que deux personnes, notamment les principaux suspects ont déjà été interpellées.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here