Passoré : Des habitants protestent contre le maire d’Arbollé à propos d’un projet de lotissement

Yako, (AIB)-Des habitants et ressortissants  du village de Yibi, ont montré leur désaccord avec le maire, Boureima W. Ouédraogo à qui ils demandent l’annulation du projet de lotissement du village, afin d’éviter disent-ils, un éventuel conflit foncier.

C’est un dans climat quelque peu délétère que s’est tenue le jeudi 26 août 2021, la troisième session ordinaire du conseil municipal de Arbollé.

Et pour cause, un regroupement d’habitants et ressortissants du village de Yibi à environ 7 kilomètres de Arbollé, est arrivé sur les lieux pour manifester leur ras-le-bol  contre le maire de la commune Boureima W. Ouédraogo dont ils dénoncent la gestion du projet de lotissement.

En effet, les manifestants  accusent le bourgmestre   d’avoir bradé 83 ha de terres de Yibi à un promoteur immobilier.

 

Selon le porte-parole des conseillers municipaux opposés audit projet, Bonsouindé Ouédraogo, il est reproché entre autres au maire d’avoir utilisé  du faux avec usage du faux dans l’attribution de plusieurs parcelles dans la commune de Arbollé aux membres de sa famille ainsi qu’à des proches.

On l’accuse aussi d’être entrain d’exproprier les paysans de la localité de leurs terres cultivables au profit des agences immobilères.

Au moment où la session suivait son cours des habitants du village se sont fortement mobilisés pour transmettre eux aussi leur message de mécontentement vis-à-vis du maire et des collaborateurs à qui ils demandent l’arrêt systématique du projet.

Formulé dans une lettre adressée au maire, la partie opposée au projet, représenté par Sommanégré Ouédraogo, fils de Yibi en compagnie de ses frères et parents demandent à Boureima  Boureima de retirer sans délais son projet de construction de logements sociaux dont le choix est porté sur Yibi.

Dans la lettre que le maire a reçue peu après le début de la session, ils estiment que  dès l’annonce de l’arrivée de l’agence immobilière, le village est plus que jamais divisé et la cohésion sociale est depuis lors en mise en mal, au point que des familles ne s’adressent guère plus la parole à Yibi.

«Parmi les habitants, plus 2/3 des personnes âgées  ainsi que 90% des jeunes ne sont pas d’accord avec le projet de lotissement. » a martelé, Sommanégré Ouédraogo.

Approché par l’AIB, le maire dit ne pas être au courant d’un éventuel projet de lotissement dans le village par une quelconque société immobilière.

Au contraire, celui-ci estime qu’il s’agit d’une simple manipulation de la part de ses challengers.

Le promoteur immobilier que nous avons rencontré après les échanges avec le maire, confirme que les faits sont avérés tout en poursuivant que les propriétaires terriens auraient marqué déjà leur accord en cédant leurs terres.

Il a indiqué n’avoir pas pris en compte dans son schéma de lotissement, les champs des populations qui s’opposent.

En rappel dans un rapport fourni par l’autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC, 2016-2019), il est reproché au maire entre autres des faits de mauvaises gestions , des pratiques illégales et irrégulières de lotissement des parcelles de la zone lotie de tripatouillage des registres tenus par celui-ci ainsi que  des attributions irrégulières de plusieurs parcelles au maire. Nous vous y reviendrons.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here