Burkina-Défense-Sécurité-Lutte

Burkina : La réponse militaire contre le terrorisme n’est pas suffisante (ministre)

Ouagadougou 27 août 2021 (AIB) : Le ministre de la Sécurité Maxime Koné a estimé vendredi que la réponse militaire contre le terrorisme est insuffisante et qu’il faudra également apporter, des réponses notamment aux plans diplomatique, judiciaire, politique et humanitaire.

«La réponse militaire est nécessaire mais elle n’est pas suffisante. Pour cela nous allons aussi articuler la réponse diplomatique» a affirmé le ministre de la Sécurité Maxime Koné, vendredi lors d’un point de presse commun avec son collègue de la Défense, le général de brigade Aimé Barthélemy Simporé.

«La stratégie diplomatique est  importante parce que toute crise intérieure est traversée par une dynamique de soutien extérieur aux belligérants. Donc, à  travers cette action, nous allons traquer tous ceux qui soutiennent le terrorisme», a-t-il poursuivi.

Maxime Koné a indiqué que dans la nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme, plusieurs réponses seront étudiées aux plans judiciaire, humanitaire, politique et communicationnelle pour soutenir la réponse militaire,  juger les présumés terroristes, venir en aide aux déplacées internes et pour passer la bonne information à la population.

«Aucune Nation n’a pu vaincre un défi de telle acuité sans une unité nationale, sans une convergence du gouvernement avec les populations et les Forces de défense et de sécurité » a déclaré le ministre délégué à Défense Aimé Barthélémy Simporé.

Le Burkina Faso connait des attaques terroristes depuis avril 2015, ayant causé de nombreuses pertes en vies humaines et  plus de 1,2 millions de déplacées internes et des dégâts matériels.

Agence d’information du Burkina

MAK/ata

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here