Burkina-Presse- Revue

Sport, insécurité grandissante et faits de société au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 26 août 2021 (AIB) – les quotidiens burkinabè de ce jeudi commentent à leur Une, les éliminatoires de la coupe du monde 2022, le démantèlement  d’un réseau de voleurs de motos dans la ville de Bobo-Dioulasso, sans oublier l’interpellation d’un acteur de la société civile à Banfora (ouest).

« Banfora : le SG de la section MBDHP (Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples) interpellé puis conduit à Ouaga », titre le quotidien privé Le Pays, dans sa rubrique  »Révélations ».

Selon le quotidien, Issouf Ouédraogo a été interpellé dans la nuit du 25 août 2021 par la police de Banfora puis conduit à Ouagadougou le même jour.

Le confrère rapporte que l’on ignore les motifs de cette interpellation, mais confie que le SG devait se rendre à Ouagadougou pour répondre à une convocation. Et de souligner que  Issouf Ouédraogo est un conseiller d’orientation scolaire.

Pour sa part, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso d’affiche à sa machette : « MBDHP/ Comoé, Le SG interpellé », avant relater qu’une délégation se serait rendue mercredi dans la soirée du 25 août au commissariat de police indiqué pour s’enquérir de la situation du SG.

Sous un autre registre, le quotidien national Sidwaya titre : « Bobo-Dioulasso, un réseau de voleurs démantelé ».

A l’en croire, le commissariat centrale de police de Bobo-Dioulasso a présenté  un réseau de quatre présumés délinquants dont deux femmes spécialisé dans le vol d’engins à deux roues, le mercredi 25 août 2021 dans l’enceinte dudit commissariat.

Sidwaya fait remarquer que le commissaire central de police, Karim Dao a expliqué que le groupe opérait particulièrement dans les lieux publics ne disposant pas de parkings mais aussi dans les parkings aménagés pouvant accueillir plus de centaine de vélomoteurs ou cyclomoteurs à la fois.

Le quotidien d’Etat souligne que douze cyclomoteurs ont été saisis et remis provisoirement aux propriétaires.

Quant à L’Express du Faso, quotidien édité à Bobo-Dioulasso,il laisse lire en première page : « vol d’engins à deux roues: quatre personnes appréhendées dont deux femmes’.

Il explique que l’un des voleurs a été pris en flagrant délit de vol d’un cyclomoteur au lycée Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso,

Le journal précise que deux autres complices sont en cavale et que les investigations se poursuivent afin de les appréhender.

La presse burkinabè a aussi fait cas des éliminatoires de la coupe du monde 2022.

A ce propos, L’Observateur Paalga note à sa première page : Coupe du monde 2022: 27 Etalons à la chasse du Mena et des Fennecs.

Selon lui, les Etalons vont entamer à partir du mois de septembre 2021, la campagne des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022.

Le journal précise que le onze national affrontera, respectivement le 2 et le 7 septembre, les Mena du Niger et les Fennecs de l’Algérie.

Le doyen des quotidiens privés burkinabè a ajouté que les Etalons joueront les 1re et 2e journées de ces éliminatoires à Marrakech au Maroc.

De son côté, le quotidien privé Le Pays affiche à sa machette « Eliminatoires de la coupe du monde du monde 2022 : Charles Kaboré, Edmond Tapsoba, Bertrand et Alain out »

Selon le journal privé, le sélectionneur national, Kamou Malo a rendu officiel le mercredi 25 août 2021, la liste des 27 joueurs.

Kamou Malo déplore des absences, mais rassure qu’il était préférable de convoquer des joueurs qui sont déjà en préparation avec leurs clubs et susceptiblesd’être en compétition, note le journal privé Le Pays.

Sous le même registre, L’Express du Faso titre: « Eliminatoires coupe du monde : la liste de Kamou Malo laisse les journalistes dubitatifs ».

Le quotidien privé bobolais informe que c’est en raison de la suspension du stade du 4 Août de Ouagadougou que les Etalons disputeront leurs premiers matchs à l’étranger, précisément au Maroc.

De son avis, les journalistes sont restés sur leur soif car il y a des joueurs en formes et titulaires dans leur club que le sélectionneur n’a pas convoqués.

Kamou Malo souligne que l’objectif dans ces éliminatoires de la coupe du monde, c’est d’assurer une première et historique qualification des Etalons.

Selon  le journal, Kamou Malo et ses poulains quittent le Burkina Faso le samedi prochain pour le Maroc.

  Agence d’information du Burkina

AO/ata

 

 

  

 

 

 

 

 

 

  

  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here